En ce moment
 

Jean-Philippe Mayence: "Mogi Bayat n'a grugé personne"

(Belga) "Mogi Bayat n'est pas inculpé de corruption passive et active. Il n'y a à aucun moment de contacts entre lui et des arbitres ou de liens avec des matchs truqués", a indiqué son avocat Jean-Philippe Mayence dans une interview publiée samedi par Le Soir et Sudpresse. L'agent de joueurs a été placé sous mandat d'arrêt pour organisation criminelle et blanchiment. "Il n'a grugé personne. Je m'interroge sur son mandat d'arrêt."

Mogi Bayat est l'une des neuf personnes placées sous mandat d'arrêt dans la vaste opération lancée par la justice blanchiment d'argent et trucages de matchs. "On nous a présenté des éléments d'écoutes sur lesquels on n'a pas pu s'expliquer. On nous parle de commissions occultes sur quatre ou cinq transferts et ça peut faire l'objet de discussions. Mon client dit que tout a été facturé, on verra bien. Mais le juge parle de blanchiment et c'est une notion juridique qui doit se baser sur une infraction pour être démontrée, ce qui reste à voir", a expliqué Me Mayence. "Ce séisme dans le monde du foot professionnel est lié surtout aux matchs truqués, pas à la surfacturation, ce dont personne ne doute dans ce milieu. Il n'a grugé personne, tout le monde y trouvait son compte, que ce soient les joueurs ou les clubs. Je m'interroge sur son mandat d'arrêt. Mais vu que c'est LE dossier Mogi Bayat, qu'il était la cible, on en est là. Mon client facturait tout et a payé des millions d'euros aux impôts ces cinq dernières années", a ajouté l'avocat. M. Bayat est également soupçonné d'avoir acheté des montres de luxe, pour une valeur de 8 millions d'euros, qu'il aurait frauduleusement dédouanées, pour les utiliser comme cadeaux d'affaires. "Mon client est collectionneur de boîtes de montres de luxe depuis toujours", affirme son avocat. Selon Me Mayence, Mogi Bayat "était très abattu". "Après la décision du juge de le placer sous mandat d'arrêt, je lui ai dit que le combat ne faisait que débuter. C'est comme un match de football et il faut le gagner." (Belga)

Vos commentaires