En ce moment
 

Jets de pierre sur des trains: deux mineurs privés de liberté, leurs parents choqués

Le Parquet de Bruxelles peut confirmer que dans le cadre de l’enquête menée au sujet de plusieurs jets de pierre qui ont eu lieu cette semaine sur des trains et l’infrastructure ferroviaire, 3 mineurs d’âge ont été privés de leur liberté hier soir.

Il est apparu clairement des images de vidéos surveillance que l’un de ces jeunes hommes n’est en rien concerné par ce dossier, il a été libéré immédiatement.

Les deux autres suspects, nés en 2002 et en 2005 (15 et 13 ans) ont été entendus par les services de police. Les parents des deux mineurs ont également été entendus et sont choqués des faits commis par leurs enfants. Les suspects sont tous les deux inconnus des services de police et de justice.

A l’issue de leur audition, les deux jeunes hommes ont été libérés hier soir mais sont convoqués ainsi que leurs parents afin de comparaître devant le Procureur du Roi aujourd’hui.

Pour rappel, les incidents se sont produits mardi et mercredi. Les jeunes en cause jetaient les pierres depuis un pont à Schaerbeek. Tant mardi soir que mercredi soir, la circulation des trains a dû être interrompue. Il n'y avait eu aucun blessé, mais au moins un train a été endommagé. Ils sont accusés d'entrave méchante à la circulation, faits pour lesquels les peines peuvent aller de 5 à 10 ans de prison. De plus, les auteurs peuvent être tenus civilement responsables pour les dégâts occasionnés.

Vos commentaires