En ce moment
 
 

Jürgen Conings: on en sait plus sur les circonstances du décès

  • Décès de Jürgen Conings: l''ancien militaire s''est tué à avec une arme à feu

  • Décès de Jürgen Conings: le parcours de l''ancien militaire pourrait-il inspirer ?

  • Décès de Jürgen Conings: les dernières informations avec Frédéric Van Leeuw

 
 
 

Le parquet fédéral a apporté ce lundi après-midi des précisions sur la découverte du corps de Jürgen Conings dimanche dans le bois limbourgeois 'Dilserbos', à Dilsen-Stockem.

L'enquête médico-légale adoubée par l'expert en balistique a pu confirmer que le militaire d'extrême droite a mis fin à ses jours avec une arme à feu. Le pistolet utilisé a été retrouvé près du corps. "La date du décès remonterait à un délai compris entre une et quatre semaines. Des analyses plus approfondies doivent encore la préciser", a indiqué le parquet dans un communiqué.

En dossier ouvert à l'encontre du chasseur

Les circonstances de la découverte du corps ont pu également être éclairées. Le parquet confirme la version du cycliste également bourgmestre de Maaseik et du chasseur qui circulait aussi à vélo. "L’un (le chasseur) s’est enfoncé dans les bois sur une distance d’environ 300 à 400 mètres depuis le chemin. Il a alors découvert le corps sans vie de Jürgen Conings. Cette personne a été ensuite entendue par la police car après avoir filmé la scène, elle semble avoir proposé les images à un média allemand. Un dossier pénal séparé a été ouvert pour ces faits par le procureur du Roi du Limbourg."

Johan Tollenaere, cycliste mais également bourgmestre de Maaseik a lui immédiatement prévenu la police.

Enfin le parquet précise que "le corps se trouvait dans un secteur du bois particulièrement touffu et difficile d’accès. Il était porteur de plusieurs armes à feu chargées, de munitions, d’un couteau, d’une hache et d’une machette."

Aujourd’hui, des recherches ont encore été menées dans les bois dans le but de retrouver tout ce que le disparu aurait pu laisser derrière lui. Toutes les armes et les très nombreuses munitions ont été retrouvées.

RAPPEL DES FAITS

Jürgen Conings, 46 ans, avait adressé des menaces à l'encontre de diverses personnalités, dont le virologue Marc Van Ranst. Lorsqu'il n'a pas regagné son domicile le 17 mai au soir et que des lettres d'adieu inquiétantes ont été retrouvées, l'alerte a été donnée et d'importantes recherches ont été menées en vue de retrouver ce militaire qui a mis la main sur des armes lourdes.

Un juge d'instruction avait été désigné pour cette enquête. Le militaire était poursuivi pour tentative d'assassinat dans un contexte terroriste et infraction à la législation sur les armes dans un contexte terroriste.




 

Vos commentaires