En ce moment
 

L'avocat des parents de Mawda: "Il pourrait être pertinent d’envoyer un médecin pour réaliser une deuxième expertise"

Olivier Stein, l’avocat des parents de Mawda, était invité ce mercredi sur le plateau du RTL INFO 13H.

La jeune Mawda a été tuée cette semaine à la suite d'une course-poursuite avec la police. Elle faisait partie, avec sa famille, d'une trentaine de transmigrants interceptés à Maisières lorsqu'a eu lieu cet événement tragique. Olivier Stein, avocat de la famille, était sur le plateau du RTL INFO 13H ce mercredi.


"Plusieurs policiers ont eu le sens moral d’appeler immédiatement le Comité P"

Les syndicats de policiers ne se prononcent pas sur le fond de cette affaire-ci, mais rappellent quelques règles, explique Olivier Schoonejans. "Il ne s’agit pas de se prononcer dès à présent, il ne s’agit pas non plus de mettre la police en cause dans cette affaire. Au contraire", souligne l’avocat. "Plusieurs policiers ont eu le sens moral d’appeler immédiatement le Comité P et cela, c’est une très bonne chose."



Mais le Comité P décide de ne pas intervenir

"La police, comme nous, a intérêt à ce qu’il y ait une enquête interne indépendante. Ce qu’on pointe du doigt, ce sont les très mauvaises gestions de ce point de vue-là", explique Olivier Stein. "Ce qu’on ne comprend pas, c’est que le Comité P soit saisi par des policiers qui viennent de voir les faits et qu’il choisisse de considérer qu’il n’y a pas lieu, pour lui, d’intervenir, qu’il renonce à intervenir uniquement quand il apprend que la balle n’aurait pas touché la petite, alors qu’en réalité, elle l’a touchée. Mais à ce moment-là le Comité P choisit de clôturer son intervention extrêmement rapidement. Ça, c’est un des points qui nous pose un grave problème".

 
Le rapport d'autopsie traîne

Olivier Stein espérait avoir le résultat du rapport de l’autopsie de Mawda hier. Mais il ne l’a toujours pas reçu. "Effectivement, c’est une information qui n’est pas encore disponible, le rapport n’existe pas. Nous allons devoir décider avec les parents de ce qu’on va faire par la suite", explique l'avocat. "Ça veut dire quoi? Mener vous-même votre propre enquête, votre propre contre-autopsie, contre-expertise?", demande Olivier Shoonejans.



Demander une deuxième expertise

"Pour être le plus objectif possible, pour avoir un maximum de précision, il pourrait être effectivement pertinent d’envoyer un second médecin pour réaliser une deuxième expertise, il ne s’agit pas d’une contre-expertise", tient à préciser l'avocat. "C’est juste une autre expertise."

Quel est l’état d’esprit des clients d’Olivier Stein, les parents de Mawda? Comment se sentent-ils par rapport à la suite de l’enquête? Ont-ils encore confiance en la justice?

"Non, le problème de confiance reste", répond l'avocat. "Le Parquet a eu trois versions différentes et chaque fois choisit de privilégier exclusivement la version présentée par les policiers. On voudrait plus d’objectivité, plus d’impartialité."

Les funérailles de la petite fille auront probablement lieu la semaine prochaine.

Vos commentaires