En ce moment
 
 

La douane a saisi 980.000 articles cette année: quels sont les produits les plus contrefaits?

 
 

Ce vendredi, c'est le Black Friday. Une tradition anglo-saxonne de plus en plus répandue chez nous. Durant cette journée, les réductions accordées sur certains articles, surtout en ligne, sont importantes. Soyez cependant vigilant. Car tout ce qui est vendu sur internet n'est pas forcément autorisé. La police indique même que le nombre de contrefaçons augmente.

L'une de nos équipes a pu visiter une partie des entrepôts occupés par la douane pour vérifier les produits arrivant par fret aérien. Cette année, le nombre d’articles de contrefaçon a augmenté: plus de 980.000 pièces ont été saisies par la douane. C'est 143% de plus par rapport à 2019.

Explosion du commerce en ligne

"C'est lié aussi au fait que, suite au covid-19, il y a une augmentation de l'e-commerce (ndlr: commerce en ligne). On a constaté dans le pays, cette année-ci en comparaison avec l'année passée, une augmentation spectaculaire. C'est fois douze", explique Kristian Vanderwaeren, administrateur général des douanes et accises.

Surtout les vêtements, l'électronique et les jouets

Face à cette forte augmentation du commerce en ligne, la douane procède à un contrôle régulier des marchandises. Chaque détail est analysé de près. Parmi les produits de contrefaçon les plus constatés, il y a tout d’abord les vêtements, les produits électroniques ou encore les jouets pour enfants.

Achetez local

Ces produits ont parfois un impact économique et peuvent être dangereux pour la santé. Pour éviter les problèmes, analysez l’illustration de l’article et vérifiez toujours le prix. Ce sont les conseils fournis par les douanes pour éviter d'acheter des contrefaçons.

"C'est clair qu'on doit être prévenu quand on achète des produits en dehors de l'Union européenne. Mais mon avis principal, c'est achetez local. Achetez local chez votre commerçant, ou sur des sites internet belges", réagit Vincent Van Peteghem, ministre fédéral des Finances.




 

Vos commentaires