En ce moment
 
 

La gardienne de la prison d'Andenne inculpée pour trafic de stupéfiants parle: "Je ne veux pas y retourner!"

La gardienne de la prison d'Andenne inculpée pour trafic de stupéfiants parle:
(c)RTL INFO

Il y a 4 mois, nous vous révélions l’arrestation et l’incarcération d’une gardienne de la prison d'Andenne pour des faits de trafic de drogue. Son interpellation intervenait dans le cadre d’un dossier plus large qui implique des gardiens, des visiteurs et des détenus.

La jeune femme vient juste d’être libérée sous conditions. RTL INFO l'a interrogée. Elle est en aveux concernant une partie des faits, mais elle précise qu’elle faisait rentrer de la drogue et de l'alcool uniquement pour son compagnon de l’époque qui était détenu : "Je reconnais être rentrée en prison avec des stupéfiants mais par contre je n'ai rien a voir avec les autres agents inculpés. J’amenais des produits à mon copain, soit moi-même, soit via des visiteurs ou d’autres détenus."

La gardienne a été arrêtée le 12 juin et incarcérée le 13 avant d’être libérée par la Chambre du conseil le 14 octobre. Parmi les conditions qu’elle doit désormais respecter figurent l'abstinence de consommation de drogue ou d’alcool, un suivi psychologique et l'exercice d'une activité professionnelle.

En attente de son procès, la jeune femme incarcérée à Marche-en-Famenne ne veut plus entendre parler de prison : "Je me suis encore plus rendu compte des difficultés carcérales comme les cantines ou la surpopulation mais cette fois en tant que détenue. Dans mon cas, il y avait également une certaine discrimination volontaire de la part de certains agents même de la vengeance par rapport à moi. Mais dans l'ensemble cela s’est bien passé, je me suis occupée un maximum et j'ai repris une bonne hygiène de vie. Par contre ce qui est sure c’est que je veux plus y retourner ni en tant qu’agent ni en tant que détenue."

L’ancienne gardienne se prépare désormais à son procès durant lequel elle devra répondre de ses actes.

Vos commentaires