La justice française enquête sur le transfert de Limbombe du Club Bruges à Nantes

La justice française enquête sur le transfert de Limbombe du Club Bruges à Nantes

(Belga) La justice française enquête sur le transfert de l'international belge Anthony Limbombe du Club Bruges à Nantes, rapporte dimanche le quotidien français L'Equipe qui détaille sur deux pages les dessous de la transaction menée par Mogi Bayat.

Anthony Limbombe, une sélection chez les Diables, 24 ans, était arrivé cet été de Bruges à Nantes pour ce qui est le plus gros transfert des Canaris sur base d'un contrat de cinq ans. "Mais une transaction suspecte, estimée à environ 8 millions d'euros cet été, à 10 millions d'euros selon la justice française", écrit l'Equipe qui rapporte que Limbombe a été convoqué et "brièvement placé en garde à vue, le 5 novembre, dans les locaux de l'antenne de police judiciaire (PJ) de Nantes. La raison ? une prime à la signature de 3 millions d'euros aurait été négociée au bénéfice du joueur. Mais les enquêteurs s'intéressent à la destination prise par la moitié de celle-ci, au moins. Pour eux, elle a été reversée confidentiellement par Limbombe à son agent, Mogi Bayat. Ce stratagème aurait permis de contourner la législation française en matière de commissions aux agents de joueurs (plafonnées à 10%)." Le président de Nantes a nié le versement de cette prime à la signature. La garde à vue de Limbombe a eu lieu dans le cadre de l'enquête belge diligentée par le tribunal de première instance du Limbourg (section de Tongres), a ajouté encore le quotidien sportif français. (Belga)

Vos commentaires