En ce moment
 

Theo Francken et ses proches coincés chez eux à cause d'une poudre suspecte: la quarantaine a été levée

Theo Francken et ses proches coincés chez eux à cause d'une poudre suspecte: la quarantaine a été levée

La maison de Theo Francken a été placée sous quarantaine lundi après que l'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration a ouvert une enveloppe contenant de la poudre blanche dans son bureau, a indiqué ce dernier à l'agence Belga. Le bourgmestre et sa famille ont été coincés chez eux une partie de la journée. Vers 16h, la quarantaine a été levée.

Theo Francken et ses proches peuvent à nouveau sortir de leur maison. La protection civile a emporté l'enveloppe contenant de la poudre suspecte qui avait été ouverte lundi au domicile de l'ancien secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration. Aucun membre de la famille ne s'est senti mal, ce qui laisse penser que la substance en question était inoffensive, a indiqué le chef de corps de la police locale de Bierbeek/Boutersem/Holsbeek/Lubbeek.

L'enveloppe n'a pas été adressée directement au domicile de l'élu N-VA. Elle était arrivée lundi matin à la maison communale de Lubbeek (Brabant flamand), dont Theo Francken est bourgmestre. Le nationaliste flamand avait emmené la missive à son domicile, où il l'avait ouverte. Lorsqu'il est apparu que l'enveloppe contenait une poudre de nature indéterminée, la maison de l'ancien secrétaire d'État a été placée en quarantaine et un plan d'intervention médicale a été lancé.

Les membres de la famille Francken et deux collaborateurs présents sur place ont subi un examen médical tandis que la protection civile était dépêchée sur les lieux. "La protection civile a emporté l'enveloppe et la poudre au laboratoire de Peutie, où tout sera analysé", explique le chef de corps, ajoutant que personne n'avait été incommodé, ce qui laisse penser que la poudre était inoffensive. "Entretemps, nous tentons de trouver qui a envoyé la lettre".

Vos commentaires