En ce moment
 

La pénurie de magistrats perdure au tribunal de première instance du Brabant wallon

 

(Belga) Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a rendu une vingtaine de jugements, lundi, dont l'objet est d'ordonner une réouverture des débats dans des affaires qui avaient pourtant été plaidées et prises en délibéré à l'automne. Le juge qui devait rendre une décision dans ces dossiers est souffrant pour une longue durée et il a été décidé de ne plus faire attendre les justiciables. Actuellement, le tribunal de première instance du Brabant wallon ne peut compter que sur 18 juges effectifs, alors que le cadre en prévoit 27. Des audiences sont suspendues jusqu'à Pâques et les délais s'allongent.

En novembre dernier déjà, la présidente du tribunal de première instance avait dû prendre la décision de suspendre les audiences de certaines chambres civiles et correctionnelles jusqu'à la fin de l'année, vu le manque d'effectif. La situation ne s'arrange pas et avec deux magistrats malades de longue durée, cette mesure est prolongée jusqu'aux vacances de Pâques. Si les délais de fixation en correctionnelle restent raisonnables, ceux des dossiers examinés au civil ont doublé depuis le mois de septembre 2017. La nomination d'une stagiaire judiciaire, espérée, en février ne permettra pas de rétablir la situation. La publication de deux places vacantes dans le Moniteur belge de novembre dernier ne débouchera pas forcément sur l'arrivée de deux nouveaux magistrats l'été prochain puisqu'une partie des candidats déclarés ont également postulé dans d'autres arrondissements. Et une magistrate siégeant actuellement en correctionnelle prendra sa retraite en septembre prochain. (Belga)

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos