En ce moment
 

La Pro League décide de prendre la problématique des agents à bras le corps

(Belga) La Pro League a décidé à l'unanimité de prendre la problématique des agents à bras le corps, a expliqué son président Marc Coucke à l'issue du Conseil d'administration extraordinaire de l'instance du football professionnel belge mercredi. La Pro League s'est réunie en urgence suite à l'enquête sur la fraude et la corruption qui secoue le football belge depuis mercredi.

"Sur base des données que nous avons, il est possible qu'il y ait des dommages pour le football belge et les clubs. La Pro League a décidé de se porter partie civile", a expliqué Marc Coucke aussi avant de s'étendre sur les actions qu'envisage de mener la Pro League. La problématique des agents est la principale cible des actions décidées à l'unanimité par le Conseil d'administration de la Pro League. Elles s'articulent autour de trois axes. Un code interne pour les 24 clubs professionnels où un cadre réglementaire sera d'application pour les agents, des conditions plus strictes pour l'octroi des licences qui englobent ce cadre, dans le but de les inscrire, 3e axe, dans une législation applicable. La Pro League a également décidé de créer un panel d'experts de trois membres, composé du Ministre d'État Melchior Wathelet (ancien ministre de la Justice), 69 ans, qui est depuis deux ans aussi membre de la Commission des licences de l'Union belge de football, du directeur général de la Pro League Pierre François et d'une troisième personne, qui devra être néerlandophone. L'objectif est de voir ce groupe d'experts entamer son travail de suite pour formuler une première série de recommandations lors de la prochaine réunion du Conseil d'administration de la Pro League. "Leur tâche sera d'édicter rapidement de nouvelles règles, efficaces, pour diminuer le pouvoir des agents". Ce panel indépendant des clubs et des agents s'associe à la proposition de Marc Coucke énoncée déjà il y a quelques jours. "Nous devons veiller à ce que le président de la Pro League soit une personne indépendante", a répété Marc Coucke, président de la Pro League mais aussi président d'Anderlecht. "Nous envisageons de plafonner les commissions d'agents, nous voulons aussi mettre en place un système de compensation", a détaillé Marc Coucke. "Nous voulons une politique plus transparente, via un organe de contrôle et cela concerne aussi les frais des intermédiaires. A court terme, nous manquerons peut-être un transfert parce que l'agent trouve que le marché belge est soudainement moins intéressant, mais je préfère ça plutôt qu'on dise que nous n'avons rien fait pour résoudre les problèmes. Il ne s'agit pas d'un problème spécifique à la Belgique, soyons clair, mais les pays qui s'adapteront les premiers seront les plus forts à l'avenir." Marc Coucke souhaiterait aussi introduire des mesures concernant les transferts lors du prochain mercato d'hiver, "mais je sais qu'il n'est pas sûr du tout que cela soit déjà faisable". Marc Coucke a également appelé les clubs et les supporters à adopter une attitude plus positive à l'égard des arbitres. "C'est l'un des intervenants extrêmement important dans le football. Le fait que les arbitres soient discrédités ne facilite certainement pas la tâche de ces personnes qui doivent officier. Les arbitres méritent d'être soutenus, il ne faut pas généraliser." (Belga)

Vos commentaires