Le chauffard responsable de l'accident mortel la nuit du Nouvel An à Aiseau-Presles a été libéré: "On est choqué"

  • Libération du chauffard auteur d''un accident mortel à Aiseau-Presles

  • Le chauffard responsable de l''accident mortel la nuit du Nouvel An à Aiseau-Presles a été libéré

 

Le conducteur responsable de l'accident survenu la nuit du 31 décembre à Aiseau-Presles et qui avait coûté la vie à deux personnes a été libéré, a-t-on appris mardi auprès de son avocat. Son mandat d'arrêt a en effet été levé.

L'homme, âgé de 25 ans, avait été contrôlé positif lors d'un test d'alcoolémie quelques heures avant les faits et son permis lui avait été confisqué. Une heure après, toujours en état d'ébriété, il avait pourtant repris la route et ensuite provoqué un accident qui a coûté la vie à ses deux passagers.

Le jeune conducteur avait alors tenté de prendre la fuite avec la voiture qu'il venait d'emboutir. Il avait cependant été interpellé peu de temps après par la police et conduit à l'hôpital, où il est resté jusqu'à ce début de semaine tout en étant sous mandat d'arrêt.

La juge d'instruction en charge de l'enquête vient toutefois de lever celui-ci alors que l'homme a quitté l'hôpital mardi, a-t-on appris auprès de son avocate, Me Isabelle Vander Eyden.

Sa convalescence s'annonçant potentiellement délicate, il évite ainsi de la passer en prison.


"On est choqué"

Liborio Tortorici, un habitant de Arles en France, conduisait une des voitures le soir du drame. Ses enfants et ses neveux se trouvaient dans son véhicule lorsqu'ils ont croisé la route du chauffard à Aiseau-Presles. Ils ont été blessés dans l'accident. Il se dit choqué par la justice belge. Il s'est exprimé au micro de Mathieu Langer.

"On était choqué quand on a entendu ça hier. Tout le monde m'a dit qu'il était sorti. On ne comprenait pas pourquoi un mec qui est accusé avec cinq chefs d'inculpation sort comme s'il ne s'était rien passé. On est choqué. On n'arrive pas à comprendre pourquoi. On ne comprend pas les lois ici en Belgique. Il n'y a pas de respect pour les victimes qui sont mortes. On n'a même pas fait l'enterrement pour les jeunes que lui, il sort tranquille", a expliqué Liborio Tortorici.



Vos commentaires