En ce moment
 
 

Le conducteur de la rame de métro qui a explosé à Maelbeek, considéré comme un "héros": "Franchement chapeau"

 

Christian Delhasse est le conducteur du métro qui a explosé hier à la station Maelbeek. Faisant preuve d'un sang-froid remarquable, ce Bruxellois a très rapidement aidé et évacué les voyageurs. Et au lendemain de cette attaque, c'est lui qui a décidé de sortir le premier du dépôt.

"Un héros...", écrit tout simplement Véronique ce matin via notre bouton Alertez-nous. Au lendemain des attentats à Bruxelles, cette internaute tient à mettre en lumière l’intervention exemplaire d’un Bruxellois, Christian Delhasse. Il s’agit du conducteur de la rame du métro attaquée hier matin à Maelbeek, sur la ligne 1-5. Alors que le métro redémarre en direction d’Arts-Loi, une bombe explose. Il est 9h15. L’agent de la Stib arrête immédiatement son convoi et se rend compte de la gravité des faits. Christian n’a aucune blessure et, sans hésiter, porte secours aux victimes.


"Merci pour vos appels, Papy va bien"

"Face à l’adversité, il a été très courageux. Il a directement ouvert toutes les portes et a aidé les victimes", souligne Moshine Rachik, permanent Stib CGSP."C’est un bonhomme au caractère fort. Il n’a pas paniqué. Franchement chapeau à lui", ajoute-t-il. Tout le personnel de la Stib salue d’ailleurs son comportement pour lequel il sera remercié.

Afin de rassurer ses proches, Christian a laissé un message sur sa page Facebook hier après-midi. "Pour tout le monde, merci pour vos appels, Papy va bien. Tout OK avec moi".


"Ce matin, c'est lui qui a voulu conduire le premier métro"

Et preuve de sa bravoure, le conducteur, qui sera prépensionné dans 6 mois, a demandé à sa direction d’être le premier à rouler ce mercredi matin. "C’est lui qui est sorti le premier. Il a conduit le premier métro à 4h45. Pour lui, c’est une façon de défier les terroristes. Leur montrer qu’ils n’ont pas gagné. Après des événements difficiles, comme des suicides, c’est très rare qu’un conducteur roule dès le lendemain", assure le permanent syndical. 


Action spontanée à Maelbeek pour rendre hommage aux victimes

Au lendemain des attaques, tous les conducteurs de la Stib ne sont pas obligés de travailler. "Une grande partie d’entre eux ont décidé de ne pas venir. Ils sont nombreux à être sous le choc et atteints psychologiquement", indique Moshine Rachik.

Une vingtaine de travailleurs de la société bruxelloise de transport public ont choisi de se réunir spontanément en fin de matinée. Ils ont déposé des fleurs et des peluches à l'entrée du parc de Maelbeek, appelé Jardin de la vallée du Maelbeek, situé en contrebas de la station de métro. "C'est une action spontanée du personnel en hommage à nos collègues et surtout aux victimes", a déclaré l'un des chauffeurs de bus présent.   

Ce mercredi, la station Maelbeek, au cœur du quartier européen, reste inaccessible, cachée par de hautes barrières de police. D’après le dernier bilan, l’attentat dans la rame du métro a fait au moins vingt morts et une centaine de blessés.

 

Vos commentaires