En ce moment
 
 

Le faux OVNI "ne remet pas les autres en cause"

 
 

Patrick Ferryn, président du Comité Belge d'Etude des Phénomènes Spatiaux (COBEPS), considère que le faux cliché de l'OVNI de Petit-Rechain (Verviers), pris en avril 1990, ne remet nullement en question la vague belge des objets volants non identifiés aperçus dans le ciel belge à partir de novembre 1989 et ce durant plusieurs mois.

La photo de l'OVNI de Petit-rechain était le résultat d'une supercherie, a avoué son auteur à Samuel Ledoux pour RTL-TVI. Le président de la COBEPS souligne que cet aveu résout définitivement cette affaire sur laquelle s'étaient penchés plusieurs spécialistes dont un professeur de l'Ecole Royale Militaire.

Patrick Ferryn avait lui-même tenté de démontrer, sans y parvenir, que cette photo était un trucage. M. Ferryn explique que le cliché, sur un fond sombre, qui lui avait été soumis, ne faisait référence à aucune dimension, aucun éloignement, aucun avant ou arrière-plan et qu'il était très difficile d'établir quoi que ce soit.

Le 29 novembre 1989, quatorze gendarmes de la région eupenoise avaient observé un phénomène étrange dans le ciel, parlant d'OVNI et 150 témoignages étaient venus corroborés leurs dires. Les mois qui ont suivi, d'autres phénomènes du même type seront observés en région liégeoise, dans le Brabant Wallon, à Bruxelles, dans la région de la Louvière. C'est le sud du Pays qui sera essentiellement touché par cette vague d'OVNI.


 




 

Vos commentaires