En ce moment
 

Les parents du jeune de 15 ans retrouvé mort à Grimbergen sous le choc: il aurait été percuté par une voiture

Nick, un adolescent de 15 ans a été retrouvé mort ce dimanche soir dans son quartier à Grimbergen, près de Bruxelles. Son corps ne présente aucune trace de coups, mais des signes d'un violent choc. Selon ses parents, leur garçon aurait été renversé par une voiture. Pour sa famille, c'est l'incompréhension.

Le jeune homme a quitté le domicile d'un ami à qui il avait rendu visite dimanche soir vers 22h10. Malgré la proximité des lieux, il n'était toujours pas de retour chez lui à 23h00. Lorsque son père est parti à sa recherche, les services de secours avaient découvert le corps de son fils. "Quand j'ai commencé les recherches, je suis arrivé près d'un groupe de personnes. J'ai d'abord cru que mon fils en faisait partie et qu'il attendait là. Puis j'ai remarqué qu'on tentait de réanimer quelqu'un, mais je ne pensais pas que c'était lui la victime. J'allais justement demander si quelqu'un l'avait vu, puis j'ai posé mon regard au sol et j'ai reconnu ses chaussures. C'étaient celles de mon fils", confie Kenny Ulser, le père du garçon.
 
L'endroit où l'adolescent a été retrouvé n'était pas du tout sur son chemin pour rentrer à la maison. Les policiers ont retrouvé son GSM et ses clés dans un parc situé à proximité de sa maison et de l'ami chez qui il a été ce dimanche soir. Ces éléments doivent encore être élucidés par les enquêteurs, qui n'excluent aucune piste. "Nous cherchons des témoins. Si quelqu'un a vu ou entendu quelque chose, un comportement suspect, une voiture, n'importe quel indice... Qu'il laisse ses contacts à la police. S'il vous plaît, s'il vous plaît, que l'on puisse savoir ce qui s'est passé", lance le père de Nick.


La police recherche des jeunes qui pourraient être des témoins de la scène

Le parquet de Hal-Vilvorde a fait savoir que la victime présentait d'importantes lésions externes et internes et qu'il était décédé à la suite d'un violent choc. Le parquet et la police sont à la recherche de témoins, notamment un groupe de jeunes, composé de deux filles et trois garçons, qui se trouvaient dans le quartier et ont retrouvé le GSM de la victime.


La police ne se prononce pas encore sur la cause exacte du décès

Les secours n'ont pas trouvé de traces sur le corps qui auraient pu expliquer la mort. Une autopsie a dès lors été demandée par le parquet. La police locale de recherche et la zone de police de Grimbergen continuent de mener l'enquête sur les causes des blessures et seront soutenues par la police judiciaire fédérale de Hal-Vilvorde.

Vos commentaires