En ce moment
 
 

Le niveau de la menace passe à 4 pour l'ensemble du pays: 225 militaires supplémentaires, un numéro d'urgence pour les familles

Le niveau de la menace passe à 4 pour l'ensemble du pays: 225 militaires supplémentaires, un numéro d'urgence pour les familles

Le niveau de la menace a été relevé à 4 pour l'ensemble du pays, a annoncé mardi un porte-parole du ministre de l'Intérieur Jan Jambon.

La décision émane de l'Organe de Coordination pour l'Analyse de la Menace (OCAM). La phase fédérale de la gestion de crise a été implémentée. Deux explosions ont eu lieu vers 8 heures mardi à l'aéroport de Zaventem (Brussels Airport). Dans ce cadre, 225 militaires supplémentaires ont été dépêchés dans la capitale.


Un call-center (1771) ouvert pour les familles

Le centre de crise du SPF Intérieur a mis en place un numéro d'urgence (1771) pour répondre aux questions des familles des victimes et des voyageurs présents à Brussels Airport et Maelbeek, où des explosions ont eu lieu en matinée, a indiqué le gouvernement fédéral. Mais ce numéro était déjà saturé vers 10h30, a-t-il annoncé via son compte Twitter. Le problème devrait être vite résolu. Le centre appelle à consulter son compte Twitter (@CrisiscenterBE) pour se tenir informé.


Réunion du conseil de sécurité

Le Conseil national de sécurité a été convoqué dans le courant de la journée, a indiqué le cabinet du ministre de l'Intérieur Jan Jambon. Présidé par le Premier ministre Charles Michel, cet organe se compose des ministres de la Justice Koen Geens, de la Défense Steven Vandeput, de l'Intérieur Jan Jambon et des Affaires étrangères Didier Reynders. Les vice-Premiers ministres Kris Peeters et Alexander De Croo y sont aussi présents, ainsi que les directions des services de sécurité et de police. Présidé par le Premier ministre Charles Michel, cet organe se compose des ministres de la Justice Koen Geens, de la Défense Steven Vandeput, de l'Intérieur Jan Jambon et des Affaires étrangères Didier Reynders. Les vice-Premiers ministres Kris Peeters et Alexander De Croo y sont aussi présents, ainsi que les directions des services de sécurité et de police.


Le plan d'alerte hôpitaux lancé à Bruxelles

Le plan MASH (plan de mise en alerte des services hospitaliers) a été déclenché vers 08H00 dans la région bruxelloise, ont indiqué plusieurs hôpitaux régionaux. Le plan MASH consiste à évaluer la capacité d'accueil et de traitement. "Il s'agit d'optimiser la répartition des blessés en fonction de l'épicentre de l'événement", a expliqué Sophie Coppens, directrice de la communication à l'hôpital Erasme. "En l'occurrence, c'est Saint-Luc et la KUL qui sont les plus proches et les plus concernés. Ils devraient accueillir les patients les plus sérieusement touchés. L'hôpital Erasme serait en deuxième ligne pour accueillir les patients qui seraient choqués". Le service de communication de l'hôpital Saint-Pierre précise que des réunions sont en cours pour s'organiser en interne. Le bilan de la situation n'a pas encore été communiqué à l'hôpital Saint-Luc.


Les centrales nucléaires évacuées

Le personnel non essentiel au fonctionnement des centrales nucléaires de Tihange et Doel, comme le personnel administratif, a été évacué en raison de ce passage de la menace au niveau 4.

Vos commentaires