En ce moment
 
 

Le parquet fédéral en contact avec l'un des lanceurs d'alerte des Football Leaks

Le parquet fédéral en contact avec l'un des lanceurs d'alerte des Football Leaks

(Belga) Le parquet fédéral cherche à entamer une collaboration avec Rui Pinto, l'un des "lanceurs d'alertes" à l'origine des "Football Leaks". Le parquet fédéral confirme l'information vendredi, révélée initialement par les journaux De Standaard et Le Soir. Selon Le Soir, qui a interviewé un des avocats du jeune homme, celui-ci est d'ailleurs déjà en contact avec le parquet fédéral belge et se dit prêt à collaborer avec les autorités étrangères, entre autres la justice belge.

William Bourdon, l'avocat français du lanceur d'alertes portugais, a d'ailleurs confirmé au Soir que Rui Pinto coopère déjà activement avec la France, et que des contacts sont établis avec le procureur suisse en charge des dossiers concernant la Fifa, la fédération internationale de football, qui a son siège à Zurich. "Nous sommes aussi en contact avec le parquet fédéral à Bruxelles, lequel a confirmé sa volonté de collaborer avec M. Pinto et dans la mesure du possible, d'avoir accès dès que faire se peut aux documents", ajoute-t-il dans cet entretien avec Le Soir, tel qu'écrit sur le site du quotidien. "Nous sommes bien sûr intéressés par l'information qui peut potentiellement être liée à la Belgique", indique de son côté le porte-parole du parquet fédéral Eric Van Duyse, contacté vendredi. "Mais nous venons seulement de faire les premiers pas en direction d'une possible collaboration", affirme celui-ci. Selon Le Soir et De Standaard, c'est vraisemblablement dans le cadre de l'enquête sur le club du Royal Excel Mouscron, actuellement en D1A, que le parquet belge souhaite avoir accès aux documents détenus par les initiateurs des Football Leaks. Il s'agit notamment de déterminer si l'agent de joueurs Pini Zahavi tire bien, ou non, les ficelles en coulisses sur le plan financier, ce qui serait contraire aux règles du football. Le parquet s'intéresse donc aussi à l'origine des fonds injectés dans le club. Rui Pinto, 30 ans, a agi sous le pseudo de "John" dans le cadre de la révélation des "Football Leaks", des millions de documents qui ont été transmis en 2016 au réseau European Investigative Collaborations, dont font partie entre autres Le Soir, De Standaard, Der Spiegel (Allemagne) et Mediapart (France). Il est actuellement assigné à résidence à Budapest en Hongrie dans l'attente d'une décision de la justice hongroise quant à une possible extradition vers le Portugal. (Belga)

Vos commentaires