En ce moment
 
 

Le pilote Anthony Kumpen également suspendu quatre ans en appel

Le pilote Anthony Kumpen également suspendu quatre ans en appel

(Belga) Le pilote automobile Anthony Kumpen, 40 ans, reste suspendu jusqu'au 14 septembre 2022, selon une décision du tribunal d'appel qu'il avait saisi, rapporte le quotidien Het Belang van Limburg dans ses éditions de samedi. Il n'a pas été possible de recueillir ses éventuels commentaires à propos de ce verdict. La première sentence du tribunal flamand était tombée après un contrôle anti-dopage positif aux 24 heures de Zolder en août 2018. Les analyses d'urine avaient révélé des traces d'amphétamine.

Kumpen, qui nie s'être dopé, attribue le test positif à l'utilisation avec prescription médicale, de médicaments pour le trouble de déficit de l'attention/hyperactivité (TDAH), qui contiennent de la dexédrine. "Après un grave accident à Tours", avait-il expliqué dans un communiqué le mois passé, "les symptômes connus de TDAH se sont accrus, de sorte que d'autres médicaments ont été nécessaires. Mais ils ont bien été prescrits par un médecin". Kumpen, qui avait terminé quatrième de la course au volant d'une Wolf GB08 Tornado, affirme n'avoir jamais tenté d'améliorer ses performances en utilisant des produits interdits. L'accuser du contraire est à ses yeux "injuste, dégradant et particulièrement préjudiciable". Sa stratégie de défense n'a cependant pas payé. Il reste en effet suspendu quatre ans, ainsi que la fédération automobile en a été officiellement informée vendredi, de même que l'agence mondiale antidopage (AMA). Ce que confirment plusieurs sources. Mais ni l'intéressé, ni son avocat, ne sont disposés à commenter le verdict. Ils sont pourtant en droit d'envisager des recours auprès du Conseil d'État (uniquement pour dénoncer des erreurs de procédure) ou du Tribunal arbitral du sport (TAS) à Lausanne. (Belga)

Vos commentaires