Le prince Laurent renonce à attaquer le député Peter Buysrogge (N-VA) en justice

(Belga) Le prince Laurent a finalement décidé de ne pas entamer d'action en justice à l'encontre du député N-VA Peter Buysrogge, a indiqué jeudi soir son avocat dans un communiqué.

Le nationaliste flamand avait accusé dans la presse le prince d'avoir rédigé un faux rapport sur l'état de ses activités en 2017. "En réalité, il visait seulement le fait que le rapport annuel 2017 du prince ne mentionne pas sa visite à la réception de l'ambassade de Chine du mois de juillet 2017. Dès lors que la Loi dotation n'impose à aucun membre de la famille royale que ce rapport soit exhaustif, cette accusation pénale était évidemment sans aucun fondement et visait seulement à salir l'image du prince en Belgique et à l'étranger", selon son avocat. Le prince Laurent a écrit au député le 18 juin dernier en lui laissant la possibilité de s'excuser, sans quoi il menaçait de le citer en justice pour diffamation. "M Buysrogge n'a pas répondu à ce courrier, mais dans une communication publique a édulcoré ses propos, parlant désormais d'un rapport 'incomplet'. Il refuse par ailleurs de s'excuser, mais en faisant allusion à son immunité parlementaire. S.A.R. le Prince Laurent constate donc que même s'il n'a pas reçu les excuses demandées, son courrier a pu démontrer que les accusations à caractère pénal sont infondées, et que son accusateur se soustrait à ses responsabilités", souligne l'avocat du membre de la famille royale. S'il a renoncé à entamer une action en justice, le prince précise toutefois "qu'il le fera immédiatement et sans autre avertissement à l'égard de M Buysrogge, ou à l'égard de quiconque formulerait encore à son égard des propos diffamatoires ou calomnieux". (Belga)

Vos commentaires