En ce moment
 

Le procès des amants du parlement flamand pourrait être reporté

  • Ouverture du procès du député Christian Van Eyken pour assassinat

  • Le procès des amants du parlement flamand devrait commencer aujourd

 

La défense a soutenu, lundi matin, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, que le procès de Christian Van Eyken et de Sylvia B. devait se tenir devant la cour d'assises et non pas devant le tribunal correctionnel. Christian Van Eyken, député francophone au Parlement flamand, et Sylvia B. sont prévenus pour l'assassinat du mari de cette dernière, Marc Dellea. La défense a plaidé l'incompétence du tribunal correctionnel étant donné que la cour constitutionnelle a annulé, en décembre dernier, les articles de la loi Pot-pourri II qui permettaient de correctionnaliser les crimes les plus graves: le meurtre et l'assassinat. La défense a demandé qu'à tout le moins le tribunal pose une question préjudicielle à la cour constitutionnelle pour préciser la portée de l'arrêt rendu en décembre dernier.

L'un des avocats de Christian Van Eyken, Me Pierre Monville, a ensuite déclaré qu'il lui était "impossible de défendre correctement monsieur Van Eyken". L'avocat déplore ne pas avoir eu assez de temps pour consulter des pièces à conviction audiovisuelles en raison de divers problèmes techniques au greffe correctionnel. Me Monville a fait mention de divers problèmes techniques qui l'ont empêché de prendre suffisamment connaissance de pièces essentielles du dossier. Il s'agit notamment d'images de caméra de vidéo-surveillance qui montrent les deux prévenus entrer et sortir de chez la victime le jour des faits. Les conseils des prévenus souhaitaient visionner ces images, estimant que les procès-verbaux établissant ce que les enquêteurs ont vu, eux, sur ces images n'étaient pas suffisants à l'exercice des droits de la défense. Ils ont affirmé avoir tout d'abord pu prendre connaissance des images au greffe mais dans des conditions ne garantissant pas la confidentialité. Le greffe a ensuite mis à leur disposition un local spécial mais la consultation des images s'est arrêtée brutalement entre fin octobre et mi-janvier derniers en raison d'une surchauffe du disque dur de l'ordinateur.

Christian Van Eyken et Sylvia B. sont prévenus pour avoir assassiné le mari de cette dernière, Marc Dellea. Le 8 juillet 2014, cet homme âgé de 45 ans avait été retrouvé mort dans son appartement, avenue Mutsaard à Laeken. Il avait reçu une balle dans la tête. Le parquet de Bruxelles avait ouvert une enquête qui avait mené à Sylvia B., l'épouse de la victime, et Christian Van Eyken, patron et amant de Sylvia B. Cette dernière était la collaboratrice parlementaire de Christian Van Eyken et tous deux entretenaient une relation amoureuse. Début 2017, le juge d'instruction avait bouclé son enquête et transmis le dossier au parquet. Le parlement flamand avait alors levé l'immunité parlementaire du député. Ce dernier ainsi que Sylvia B. contestent toute implication dans le décès de Marc Dellea.

Vos commentaires