En ce moment
 
 

Le train qui avait déraillé à Neufvilles roulait trois fois trop vite

Le train qui avait déraillé à Neufvilles roulait trois fois trop vite
© Belga

Le train de passagers à vide de la SNCB, qui a déraillé en juin de l'année dernière à Neufvilles, en province du Hainaut, roulait à du 128 km/h au lieu des 40km/h imposés. Le conducteur, qui s'en est sorti légèrement blessé, n'a sans doute pas été suffisamment attentif, ressort-il du rapport d'enquête de sécurité de l'Organisme d'Enquête sur les Accidents et Incidents Ferroviaires. D'importants dégâts avaient été occasionnés au matériel roulant et à l'infrastructure.
 
Le train de voyageurs, qui ne transportait aucun passager, avait déraillé le 8 juin 2018 aux alentours de 10h30 à Neufvilles. Le véhicule, parti de la gare de Braine-le-Comte, avait terminé sur son flanc dans une prairie le long des voies. Bien que le train circulait sur une voie accessoire, le trafic sur les lignes principales avait dû être interrompu pendant une durée de six heures. L'ampleur des dégâts avait été estimé à plus de deux millions d'euros.


Le train était équipé d'un système de freinage automatique, mais pas la ligne empruntée

"Les voies accessoires sont parfois empruntées à vitesse réduite par des trains à vide dans le but de provoquer une circulation et éviter que ces voies ne rouillent", avait déclaré Infrabel peu après l'accident. Mais vu la vitesse excessive à laquelle le train roulait, cet argument ne tient aujourd'hui pas la route.

Le conducteur du train avait indiqué qu'il avait bien vu le signal qui le contraignait à ralentir à 40 kilomètres à l'heure, mais qu'il n'avait pas freiné. Le train avait franchi les aiguillages l'amenant de la voie principale à la voie accessoire à une vitesse de 128 kilomètres à l'heure et a déraillé.

Le véhicule était équipé du système de sécurité ETCS, qui permet de provoquer un freinage automatique en cas de problème, mais la portion de la ligne n'en était, elle, pas dotée. Le système ne s'est donc pas déclenché. Le rapport d'enquête a été établi afin d'éviter autant que possible ce type d'accidents à l'avenir.

Vos commentaires