En ce moment
 

Nicole, 78 ans, s'est fait voler plus de 2.000 euros à cause d'une ARNAQUE qui prend de l'ampleur: "Tout est bien orchestré"

Le parquet de Bruxelles met en garde la population contre une arnaque qui prend de l'ampleur. Le principe est simple: le malfaiteur se fait passer pour un représentant d'une institution comme la banque Nationale et parvient à récupérer de l'argent facilement. Plusieurs centaines de dossiers sont déjà ouverts.

Le phénomène criminel est en recrudescence: l'arnaque téléphonique. Le principe est simple: le malfaiteur se fait passer pour un représentant d'une institution comme la banque Nationale et parvient à récupérer de l'argent facilement. Plusieurs centaines de dossiers sont déjà ouverts.

Nos journalistes Arnaud Gabriel et Guillaume Wils sont allés à la rencontre de Nicole, 78 ans. Le 22 février, elle est victime d’une arnaque téléphonique. En quelques secondes, elle se fait voler 2.284 euros. Elle souhaite garder l’anonymat mais aujourd’hui, elle lance un appel à la prudence. L’escroquerie est bien préparée et le modus operandi, très efficace. "Tout est bien orchestré, ce sont des gens qui ont l'habitude. Ils sont manipulateurs et sont si aimables. Dans la vie actuelle, les gens aimables ça ne court pas les rues. Donc on est mis en confiance dès le départ", a-t-elle indiqué.

A aucun, moment, les auteurs ne demandent le code d’une carte bancaire mais subtilement, ils mettent la victime en confiance et arrivent à leur fin. Grâce à l’identification via un Digipass, l’escroc effectue des virements vers une plateforme en ligne au Royaume-Uni puis retire l’argent en liquide.

Le phénomène prend de l’ampleur. Une centaine de dossiers sont actuellement en cours d’information judiciaire rien qu’à Bruxelles. Plus d’un millier de dossiers en Belgique. Les enquêtes bancaires et de téléphonie s’orientent inlassablement vers la Tunisie. C’est de là que seraient commises les escroqueries.

Depuis 2016, le préjudice total s’élève déjà, à plusieurs millions d’euros.

Vos commentaires