En ce moment
 
 

Les forces spéciales lancent un assaut contre une maison à Hal: quatre individus arrêtés (vidéos)

 
 

Les unités spéciales de la police ont interpellé dimanche, lors de l'assaut donné vers 08h00 d'une maison à Hal, quatre personnes soupçonnées d'avoir enlevé et séquestré un homme, a indiqué en fin de journée le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi des informations parvenues plus tôt de sources judiciaires.

Les policiers sont intervenus massivement ce samedi matin à Hal, dans la chaussée d’Enghien, pour un enlèvement. Vers 5h du matin, un homme sonne, paniqué, chez un habitant. Le riverain entend aussi tambouriner sur sa porte. "Il m’a dit qu’il avait été enlevé alors qu’il était en voiture hier soir à Anderlecht. Il a été forcé de monter dans une voiture par quatre personnes. On lui a mis une cagoule sur la tête. Ils étaient à deux véhicules. Ils l’ont enfermé dans un garage. Il a réussi à s’échapper. Il est venu chez moi et m’a demandé de prévenir la police. Il était vraiment paniqué", a confié un voisin.

La police locale arrive alors, appuyée par les unités spéciales de la police fédérale. L'intervention des forces de police a suscité l'inquiétude des habitants. "Toute la rue fermée depuis cette nuit. Certains disent que c'est une prise d'otage. Artillerie lourde avec sniper et militaires", a témoigné Justine via notre bouton orange Alertez-nous. 

Quatre personnes ont finalement été arrêtée dans l'habitation et son annexe. Un voisin a filmé l'interpellation des suspects avec son téléphone (voir la vidéo en haut de l'article). On y voit la police encercler la maison, et donner l'ordre à deux personnes de sortir de l'habitation, les deux mains en évidence.

"Les quatre personnes ont été privées de leur liberté ce matin à 8h. Plusieurs devoirs sont en cours. A mon avis, ce n'est que dans les jours qui arrivent qu'on pourra savoir quels sont les antécédents éventuellement de ces personnes", a indiqué Stéphanie Lagasse, porte-parole du parquet de Bruxelles.

Un juge d'instruction a été désigné. Il enquêtera du chef de tentative d'extorsion en bande, la nuit et avec arme, mais aussi du chef de détention arbitraire avec menaces et coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité de travail. 

La maison était inhabitée

La maison était vide depuis un certain temps. Elle est d’ailleurs en vente suite au décès de son propriétaire. Mardi, sa sœur était passée voir si tout était en ordre. Elle avait remarqué quelque chose d’anormal en a d'ailleurs parlé à une voisine. "Elle a vu des fenêtres ouvertes et la porte de l’annexe fracturée", a précisé une voisine interrogée ce samedi.

S’agit-il réellement d’un enlèvement? Quels en seraient les motifs? Où se trouve la voiture de la prétendue victime? Les supposés kidnappeurs sont-ils connus de la justice? Autant de questions sans réponse ce samedi soir. Les auditions sont en cours. L’enquête ne fait que débuter.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 10 janvier ?




 

Vos commentaires