Les ossements humains découverts près du domaine royal à Laeken ont été identifiés

Les ossements humains découverts près du domaine royal à Laeken ont été identifiés

Les ossements humains découverts le 1er juillet dernier à proximité du domaine royal à Laeken étaient ceux d'un sans-abri roumain âgé de 49 ans. Les analyses du service d'identification des victimes de la police fédérale (DVI) ainsi que du médecin légiste, ont permis d'écarter l'hypothèse de l'intervention d'un tiers, indique mardi le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information parue sur le site du quotidien La Capitale.

Le 1er juillet dernier, un passant circulant sur le boulevard du Centenaire à Laeken, avait trouvé un crâne humain. La police venue sur place avait ensuite découvert d'autres ossements humains. Le service d'identification des victimes de la police fédérale (DVI), le laboratoire de la police scientifique ainsi qu'un médecin légiste étaient descendus sur place. Les premières constations de l'enquête laissaient à penser qu'il n'y avait pas d'intervention de tiers dans le décès. Les ossements ne présentaient pas de fractures ni de lésions. Les conclusion du DVI et du légiste ont conforté cette première hypothèse et le dossier a dès lors été classé sans suite pour absence d'infraction.

Vos commentaires