Les permissions de sortie de Michel Lelièvre suscitent l'incompréhension du père d'Eefje

(Belga) Ce n'est qu'après que la décision a été prise que nous avons été informés du congé pénitentiaire de Michel Lelièvre. Nous, en tant que survivants ou victimes, n'avons pas notre mot à dire. Nous devons subir. Évidemment, cela entraîne de l'incompréhension", a indiqué jeudi la compagne du père d'Eefje, Els Schreurs. L'ancien complice de Marc Dutroux, a en effet pu quitter la prison au début du mois pour la première fois, pour une journée et une nuit.

"En ce qui concerne les modalités d'exécution de la peine, nous ne pouvons pas faire entendre notre voix. Nous ne sommes pas impliqués là dedans. Nous n'avons donc pas été informés à l'avance (du congé pénitentiaire de Michel Lelièvre). Nous avons appris la nouvelle une fois que la décision a été prise. Dans notre pays, c'est réglementé ainsi. Cela fait plus d'un mois que nous en avons été informés", a expliqué la compagne de Jean Lambrecks. Au début du mois, l'homme de 46 ans a reçu l'autorisation de l'administration pénitentiaire de quitter pendant 36 heures la prison d'Ittre, dans le Brabant wallon, afin de préparer sa libération imminente. Il s'agissait de sa première nuit en dehors des murs de la prison depuis 1996, a souligné Me Bovy. Selon elle, ce n'était que la première d'une série d'autorisations de sortie. (Belga)

Vos commentaires