En ce moment
 
 

Opération d'envergure dans les prisons ce lundi: Abdeslam quitte Bruges pour Beveren et Abrini rejoint Bruges

Opération d'envergure dans les prisons ce lundi: Abdeslam quitte Bruges pour Beveren et Abrini rejoint Bruges
 
 

Selon nos informations, Mohamed Abrini a quitté ce matin la prison de Forest. Il est désormais détenu à la prison de Bruges. C'est là que se trouvait Salah Abdeslam, qui a quant à lui été transféré dans la prison de Beveren. Les autorités ne voulaient pas que les deux hommes puissent communiquer en se trouvant dans la même prison.

D'après nos informations exclusives, Mohamed Abrini a été transféré ce matin de la prison de Forest, où il était détenu depuis son arrestation le 8 avril dernier, vers la prison de Bruges. C'est là que se trouvait Salah Abdeslam, arrêté peu avant les attentats de Bruxelles et placé dans la section de haute sécurité. Pour éviter que les deux individus puissent communiquer entre eux, l'administration pénitentiaire a procédé au transfert de Salah Abdeslam vers la prison de Beveren. Il sera incarcéré dans la seule cellule de haute sécurité qui existe au sein de l'établissement pénitentiaire.

Les transferts se sont déroulés dans la plus grande discretion et sans rencontrer de problème.

Le personnel de la prison de Forest s'était inquiété la semaine passée du nombre de suspects de terrorisme qui y étaient enfermés. Selon les syndicats, l'infrastructure est en effet insuffisante pour accueillir tous ces détenus, les maintenir isolés les uns des autres et respecter les mesures de sécurité qui s'appliquent à eux.

Mohamed Abrini, filmé en compagnie de Salah Abdeslam

Interpellé le 8 avril à Anderlecht, Mohamed Abrini, le Belgo-Marocain âgé de 30 ans, a été filmé deux jours avant les attaques parisiennes en compagnie de Salah Abdeslam, à la station-service de Ressons-sur-Matz, près de Compiègne. Les deux individus, qui seraient des amis de longue date et sont tous deux originaires de Molenbeek, ont également loué un appartement-hôtel à Alfortville, dans lequel plusieurs des kamikazes ont séjourné peu avant les attentats. Mohamed Abrini conduisait par ailleurs la Renault Clio retrouvée à Paris après les attentats. L'homme est suspecté d'avoir séjourné en Syrie. Son jeune frère Souleymane a rejoint l'Etat islamique en janvier 2014 et est mort huit mois plus tard. Ce jeune frère aurait combattu dans la même cellule qu'Abdelhamid Abaaoud.


Mohamed Abrini, "l’homme au chapeau"

Mohamed Abrini, condamné à plusieurs reprises pour des délits de droit commun, principalement pour des vols avec violence, était recherché depuis les attentats de Paris. Il a finalement été interpellé le 8 avril 2016 au square Albert à Anderlecht, en compagnie de deux autres personnes dont l'identité n'est pas connue et qui ont été remises en liberté après audition.

Le lendemain, le parquet a annoncé son inculpation et sa mise sous mandat d'arrêt pour son rôle présumé dans la préparation des attentats du 13 novembre à Paris.

Il a ensuite également été inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste, d'assassinats terroristes et de tentatives d'assassinats terroristes, dans le cadre du dossier des attentats de Bruxelles et Zaventem.

Selon le parquet fédéral et les aveux du suspect, Abrini est bien "l'homme au chapeau", le troisième individu du commando qui a frappé Brussels Airport le 22 mars. Après que Najim Lachraoui et Ibrahim El Bakraoui ont déclenché leurs explosifs, il aurait simplement quitté l'aéroport à pied, laissant vraisemblablement sur place sa propre bombe encore intacte. Son ADN a été retrouvé dans les appartements bruxellois des rues Max Roos et Henri Bergé.




 

Vos commentaires