En ce moment
 

Murielle, fan de Michel Sardou, victime d'une arnaque aux billets de concert? "Et là, ma tête change: le prix avait été multiplié par quatre"

Murielle, fan de Michel Sardou, victime d'une arnaque aux billets de concert?

Murielle témoigne dans le magazine Images à l'appui, ce lundi soir à 19h45 sur RTL-TVI.

Fan de Michel Sardou, Murielle voulait assister à la toute dernière tournée du chanteur. Mais en achetant ses places sur internet, elle semble être tombée dans un piège extrêmement bien ficelé qui aurait déjà fait des milliers de victimes. Que s'est-il passé? Retour en arrière, le jour de la réservation des billets en ligne. Murielle voulait valider rapidement sa commande pour le concert de Michel Sardou, le site internet lui indiquant qu'elle ne disposait que de sept minutes pour tout finaliser.

"Je clique sur "Valider" et là, ma tête change: le prix avait été multiplié par quatre. Sans aucune demande de confirmation, la commande a été directement enregistrée, sans possibilité de retourner en arrière. Et le montant était de 642 euros", raconte-t-elle avec un sourire crispé d'amertume.

Murielle reçoit ses billets par courrier électronique. Ils ne sont pas à son nom et le prix mentionné est de 67 euros par ticket. Pourtant, elle a payé chaque place... 214 euros. "Je me suis dit qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas, j'ai été sur internet voir un peu les avis sur cette plateforme et je suis tombée sur des témoignages affolants où les gens avaient payé trois ou quatre fois les prix originaux, que souvent ils ne recevaient pas les billets ou qu'ils étaient faux. Vraiment la grosse arnaque", résume-t-elle en hochant de la tête pour appuyer sa conclusion.

Murielle a acheté ses places sur un site de revente de billets. Cette plateforme fait parler d'elle depuis de nombreuses années, notamment parce que son siège social est basée en Suisse, évitant ainsi à la plateforme d'être soumise aux lois de notre pays.

Découvrez l'histoire complète ce lundi soir dans Images à l'appui sur RTL-TVI à 19h45.

Vos commentaires