Quel est le point commun entre lance-roquettes, plantations de cannabis et signes nazis?

Quel est le point commun entre lance-roquettes, plantations de cannabis et signes nazis?

Douze personnes ont été interpellées et emmenées pour audition mardi soir lors d'une série de perquisitions, menées notamment dans les locaux de la bande de motards Hells Angels. Plus de 50 armes ont également été saisies, a annoncé mercredi la police judiciaire fédérale du Limbourg lors d'une conférence de presse.

Les services de police ont mené mardi soir 18 perquisitions en Belgique dans le cadre d'une enquête du parquet fédéral sur les bandes de motard. Une descente a aussi été effectuée à Sevenum aux Pays-Bas (sud-est).

Ces opérations ont été menées par la police judiciaire fédérale (PJF) du Limbourg. Des policiers sont notamment descendus dans des clubs des Hells Angels à Rekem (Lanaken) et à Genk. La police locale a été sollicitée. Les policiers ont découvert des lance-roquettes, des armes à feu, des armes blanches et des armes de combat, ainsi que des gilets pare-balles et des logos de la police. Ils ont également saisi 10.000 euros, des stupéfiants, du matériel de plantation et des attributs nazis et liés à la SS. Le juge d'instruction doit encore décider s'il place sous mandat d'arrêt les douze personnes interpellées, dont dix sont membres des Hells Angels. Les perquisitions ont été menées à la demande d'un juge d'instruction de la section de Tongres du parquet du Limbourg, dans le cadre d'une enquête du parquet fédéral sur des bandes de motards. Dix-huit perquisitions ont ainsi été réalisées dans le Limbourg, notamment dans des clubs des Hells Angels à Genk et Lanaken. Les autorités néerlandaises ont aussi mené des opérations de leur côté et ont perquisitionné deux maisons dans le Limbourg néerlandais. 


Déjà hier à Mouscron

Hier, deux mandats d'arrêt avaient déjà été émis contre deux membres du club de motards 'MC El Diablo' de Mouscron, support de l'organisation des Hells Angels. De nombreuses perquisitions avaient été menées lundi matin dans cette ville du Hainaut. De la drogue a été saisie, ainsi que 4 armes à feu, dont un fusil mitrailleur FN de type FAL avec lunette et de nombreuses munitions de calibre 7,62 mm OTAN, un fusil Mauser, deux armes de poing et de nombreuses armes prohibées (coup de poing américain, matraques, machette, taser...).

"Des éléments pertinents pouvant confirmer le trafic de drogue ont été découverts, notamment une vingtaine de pacsons de cocaïne prêts à la vente, 50g de speed, du cannabis et du matériel de conditionnement. De plus, 3.000 euros en liquide ont également été saisis ainsi que trois véhicules et de nombreux GSM à exploiter. Les scellés ont été posés sur le local du club El Diablo"
, indiquait le procureur du roi de Tournai.

Vos commentaires