En ce moment
 
 

Nouvelle action des chasseuses de pédophiles: déguisée en petite fille, l'une d'elles piège un homme de 29 ans à Bordeaux (photos)

Une opération a été menée dimanche dernier à Bordeaux par la "Team Moore", ce collectif citoyen international qui chasse les pédophiles en créant des faux profils de petites filles sur internet. Il attend ensuite qu'une ou des personnes prennent contact avec l'enfant virtuel. Certains réprouvent cette méthode (employée aussi par d'autres collectifs à travers le monde). Elle a cependant permis l’arrestation de plusieurs personnes notamment au Québec ou à l’île de la Réunion. Cet été, nous avions rapporté une opération du collectif à Reims où trois pédophiles travaillant tous dans la même entreprise avaient reçu la visite de membres du Team Moore brandissant des extraits imprimés de leurs propositions et messages obscènes à ce qu'ils croyaient être une fillette (lire l'article en bas de page).

Discussions obscènes et propositions indécentes

Le piège a fonctionné à nouveau dimanche dernier après que Michaël, 29 ans, a pris contact le 4 août avec le faux profil d’une fille de 12 ans, une page gérée en réalité par Mia Moore l’une des membres de l’équipe. Quelques jours plus tard il adressait déjà des messages sexuellement très explicites, indique le collectif. Durant les six semaines de discussion, l'homme a enchainé les propositions indécentes ainsi que des photos de lui dans des positions obscènes, ajoute le collectif qui a décidé de passer à l’action ce 15 septembre en acceptant un rendez-vous à Bordeaux, une rencontre proposée par Michaël.

Rendez-vous

Neila Moore, une autre membre de l’équipe au physique "enfantin" s’est alors "déguisée" en petite fille.

neila-moore
(c)Collectif Moore

La manœuvre a fonctionné. Venu au rendez-vous, Michaël l'a abordée. Lorsque cette dernière a commencé à parler, il a compris qu’il avait été piégé et il a commencé à marcher, ceci sous l'oeil d'une caméra de l'émission télévisée "Envoyé spécial".

Jager Moore, une Belge membre du collectif a raconté à notre journaliste comment se poursuivait toujours ce genre d'opération: "On décline l’identité de la personne et on la confronte à ses messages immondes que nous avons imprimés préalablement, puis on lui fait un rappel de la loi."

neila-moore-2

Les preuves collectées par le Team Moore seront transmises au procureur de la République.

Il est temps que la peur change réellement de camps

La Team Moore, essentiellement francophone, est désormais composée de 21 membres actifs situés en Belgique, France, Suisse, Île Maurice, Réunion... "Notre équipe s'agrandit de mois en mois, ce qui rend nos actions plus efficaces. Nos résultats démontrent a l'heure actuelle que la traque des cyber-pédocriminels est au point mort en Europe et qu'il n est pas uniquement question d un manque de moyens mais, avant toutes choses, d'un manque de volonté politique ! Il est temps que la peur change réellement de camps", conclut Jager Moore.

Vos commentaires