En ce moment
 
 

Poursuivi par la police sur l'E411 après un vol à Wavre, il fait demi-tour sur l'autoroute: le suspect finit à l'hôpital dans un état grave

Poursuivi par la police sur l'E411 après un vol à Wavre, il fait demi-tour sur l'autoroute: le suspect finit à l'hôpital dans un état grave

Poursuivi lundi après-midi depuis Wavre par les services de police, un conducteur a fait demi-tour sur l'autoroute E411 peu avant Bruxelles avant de percuter un arbre à la sortie de Rosières, a-t-on appris auprès du parquet du Brabant wallon. Le suspect, grièvement blessé, est désormais hors de danger, a-t-on appris ce mardi midi.

Le conducteur qui avait percuté un arbre, lundi après-midi au terme d'une course-poursuite sur l'E411, est hors de danger, a-t-on appris mardi auprès de la police locale.

Les policiers wavriens avaient d'abord été appelés à intervenir au magasin Krëfel de Wavre. Un individu suspecté d'y avoir commis un vol avait pris la fuite à bord d'une voiture. Circulant à vive allure, le fuyard a emprunté l'autoroute E411 en direction de Bruxelles, pris en chasse par des véhicules de police. Après avoir notamment circulé à contresens, l'homme a finalement emprunté la bretelle de Rosières où il a perdu le contrôle de la voiture qui a percuté un arbre.

Très grièvement blessé, il a été transporté à l'hôpital où, lors de son admission au service des urgences, ses jours étaient considérés comme étant en danger. Dans le véhicule accidenté, qui s'avère avoir été volé, les policiers ont trouvé des plaques d'immatriculation également volées ainsi que le butin provenant du magasin Krëfel de Wavre.

L'individu est un homme d'une quarantaine d'années qui se trouvait en libération conditionnelle après une condamnation à six années de prison pour vol et association de malfaiteurs.

Pour les faits de lundi, le dossier a été mis à l'instruction et le parquet a requis la délivrance d'un mandat d'arrêt à l'encontre du quadragénaire. Son pronostic vital n'est désormais plus engagé, précise-t-on mardi à la police locale de Wavre.

Vos commentaires