En ce moment
 
 

Préavis de grève dans les prisons: la direction remet une proposition aux syndicats

Préavis de grève dans les prisons: la direction remet une proposition aux syndicats
 
 

(Belga) La direction de l'administration pénitentiaire a rencontré les syndicats mercredi pour discuter des visites que peuvent recevoir les détenus en cette période de crise sanitaire. Les syndicats avaient déposé un préavis de grève à la suite de la décision de la direction d'autoriser à nouveau des visites avec contact physique.

Une "proposition d'ouverture" a été faite mercredi. Elle doit être rédigée par écrit et les syndicats la soumettront ensuite à leur base. Le personnel devra se prononcer sur cette proposition au plus tard vendredi matin. S'il la rejette, des actions de grève sont à prévoir dès le vendredi 22 septembre à 6h00. Les contacts physiques entre détenus et visiteurs sont à nouveau autorisés à partir de lundi, mais cet assouplissement inquiète les organisations syndicales. "Quand on voit l'évolution des chiffres du coronavirus, ça ne va pas dans le bon sens. Et même dans les prisons, on constate des hausses", explique Claudine Coupienne, secrétaire permanente Justice pour la CSC. Les syndicats plaident pour le maintien des visites avec plexiglas entre les intervenants, ceux-ci devant par ailleurs garder leur masque. Ils estiment que la direction de l'administration pénitentiaire aurait dû attendre le prochain Conseil national de sécurité prévu la semaine suivante avant de procéder à un éventuel assouplissement des visites. "Nous ne sommes pas contre les visites et il faut les assouplir, mais c'est peut-être un peu tôt", estime Grégory Wallez, secrétaire fédéral CGSP Prison. Le proposition de mercredi prévoit notamment de mettre en quarantaine pendant deux semaines le détenu ayant pu bénéficier d'une visite hors surveillance. "Ce sera difficile de contenter tous les détenus,", prédit M. Wallez. "Le travail des agents va devenir infernal sous cette forme", avertit de son côté la représentante du syndicat chrétien. Cette dernière explique qu'il pourrait y avoir des situations où un détenu soit amené à effectuer sa visite dans un autre établissement. (Belga)




 

Vos commentaires