En ce moment
 
 

Procès à Bruxelles: une bagarre générale et une salle saccagée à cause d'une cigarette

 
 

Les images qui montrent les dégâts de la bagarre générale sont impressionnantes et pour cause il y en a pour plusieurs milliers d’euros. Le conflit a eu lieu à cause d’une cigarette fumée dans la salle qui a entraîné l’intervention plutôt musclée de gardes de sécurité de la salle. Un "sorteur" est actuellement jugé dans le cadre de cette affaire. Le procès vient d’être interrompu pour effectuer des devoirs complémentaires.

Des tables renversées, de la vaisselle brisée, des toilettes saccagées et des coups de couteau dans les portes (voir les photos), voici le triste spectacle qui a clôturé ce qui devait être une fête familiale dans une salle de Bruxelles. D’après les éléments du dossier, il semble qu’en fin de soirée, le responsable de la salle a autorisé des jeunes présents à fumer une cigarette. Des consignes vraisemblablement contradictoires car les gardiens sont intervenus en demandant aux jeunes de ne plus fumer, ce qui a entraîné une bagarre particulièrement violente, certaines personnes finissant, fortement blessées, à l'hôpital.

Seul l’un des agents de sécurité est poursuivi pour coups et blessures devant le tribunal correctionnel de Bruxelles. "L'enquête n’a peut-être pas permis de mettre en cause la responsabilité pénale des autres intervenants de la bagarre ou elle n’a pas permis d’identifier ceux-ci", suppose l’avocat pénaliste Mevlut Turk.

Dès la première audience, le procès a été interrompu afin de réaliser des devoirs complémentaires, en l’occurrence l’audition du responsable de sécurité (ce qui étonnamment n'avait pas été fait). Son témoignage sera important afin de comprendre pourquoi la situation a dégénéré dans de telles proportions.

Contacté par RTL INFO, Eddy Kiaku, l’avocat de l’agent de sécurité préfère ne faire aucun commentaire sur ce dossier.




 

Vos commentaires