En ce moment
 

Procès Abdeslam - Jan Jambon semble ignorer ce qu'est le rôle de l'avocat

(Belga) Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, semble ignorer ce qu'est le rôle d'un avocat, estime l'Ordre des barreaux flamands, à la suite des propos du ministre sur le procès de Salah Abdeslam.

Interrogé sur la VRT, M. Jambon a jugé incompréhensible la demande d'un acquittement du prévenu sur la base d'un possible vice de procédure fondé sur le respect des lois linguistiques. Selon lui, l'avocat Sven Mary a été "un pont trop loin". "Le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon, semble ne pas connaître le rôle d'un avocat dans un Etat de droit. Un avocat peut s'appuyer sur des vices de procédure et il appartient au juge, et non au ministre, de contrôler s'il y a un vice de procédure. Le juge ne peut être mis sous pression par qui que ce soit", a souligné le porte-parole de l'Ordre, Hugo Lamon. "Les avocats fournissent une assistance juridique et représentent leur client en toute indépendance. Il ne revient pas à un ministre de dire ce qu'un avocat peut ou ne peut pas faire. Un avocat doit veiller à ce que la loi soit appliquée correctement (...) Si une cause de nullité est prévue par la loi, il est du devoir de l'avocat de l'indiquer au juge. Si le ministre n'est pas d'accord avec les sanctions prévues dans les lois linguistiques, il ne doit pas pointer du doigt les avocats. Il doit demander au parlement de changer la loi", a ajouté M. Lamon. Il est de coutume qu'un ministre ou un parlementaire observent un devoir de réserve à l'égard des procès en cours, a-t-il encore fait remarquer, "précisément pour éviter qu'une pression inappropriée ne soit exercée sur un juge". (Belga)

Vos commentaires