En ce moment
 
 

Procès Nemmouche: "Le tireur ne marque aucune hésitation, il sait où il va"

Procès Nemmouche:
Procès de Nemmouche

Les enquêteurs ont montré les images de l'attaque au Musée juif de Belgique, mardi matin, devant la cour d'assises de Bruxelles, sur lesquelles on voit l'auteur pénétrer dans le couloir d'entrée du musée, abattre directement les deux personnes qui s'y trouvaient puis se diriger immédiatement vers le bureau d'accueil. "Il ne marque aucune hésitation et il sait où il va", a commenté le chef d'enquête.

Les enquêteurs ont projeté les images de l'attaque en lecture normale, puis plusieurs fois en marquant des pauses pour les ponctuer de commentaires. Les premières minutes montrent deux dames qui se trouvent dans le bureau d'accueil du musée, face à Dominique Sabrier qui y travaillait comme bénévole. Les visiteuses quittent ensuite la pièce et prennent à droite, vers la cour intérieure. Celle-ci mène à un bâtiment annexe, où se tenait une exposition temporaire. Lorsque les deux dames sortent du bureau, Emanuel et Miriam Riva se présentent devant la porte d'entrée de l'accueil puis suivent les visiteuses dans la cour intérieure. Alexandre Strens, un employé du musée, leur emboîte le pas, "probablement pour expliquer (au couple de touristes israéliens) qu'il y a une exposition et qu'ils doivent prendre un ticket pour la voir", a commenté le chef d'enquête. Le couple fait alors demi-tour et repart en sens inverse dans le couloir d'entrée, vers la sortie.

Juste avant de repasser la porte cochère donnant sur la rue des Minimes, Emanuel et Miriam Riva s'arrêtent encore devant un présentoir de folders. C'est à ce moment que l'auteur entre et arrive derrière les deux touristes. "Avec sa main gauche, il saisit une arme puis la fait passer dans sa main droite. Il tire sur Emanuel Riva, puis sur Miriam Riva. Ensuite, il se précipite vers le fond du couloir et tourne à droite vers l'accueil. Il ne marque aucune hésitation et il sait où il va", a encore commenté l'enquêteur. À ce moment, Alexandre Strens, qui a probablement entendu les deux premiers coups de feu selon les policiers, se précipite vers la porte de l'accueil pour la refermer. Avant qu'il ne puisse l'atteindre, l'auteur tire sur lui et le jeune homme s'écroule. L'auteur fait ensuite feu en direction de Dominique Sabrier, assise derrière un bureau, mais aucun projectile n'est expulsé.

La bénévole tente d'atteindre un bouton d'alarme situé derrière son bureau. Les images ne permettent cependant pas de déterminer si elle a bien pu l'enclencher. Après ce tir raté, l'auteur recule alors d'un pas, la porte du bureau d'accueil se referme devant lui et il change d'arme. Pendant ce temps, Dominique Sabrier semble encore essayer d'atteindre le bouton d'alarme. L'auteur tire alors dans la vitre de la porte, pousse cette dernière avec son pied gauche et fait à nouveau feu en direction de Dominique Sabrier, qui s'écroule. Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français âgés de 33 et 30 ans, sont accusés devant la cour d'assises de Bruxelles d'être auteur et co-auteur de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles.

L'attentat avait coûté la vie à quatre personnes: Emanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, Dominique Sabrier, une bénévole du musée, et Alexandre Strens, un employé du musée. Emanuel Riva, Mirima Riva et Alexandre Strens ont été abattus d'un tir de revolver. Dominique Sabrier, elle, a été abattue de plusieurs tirs de kalachnikov.

Vos commentaires