En ce moment
 
 

Procès des Becker: Steve est pris d'un fou rire en quittant le box des accusés (vidéo)

Steve et Samson Becker ont été tous deux acquittés devant la cour d'assises du Hainaut. Les accusés devaient répondre du meurtre de Laurette Derudder, poignardée de 61 coups de couteau.

Mardi, le verdict est donc tombé, aux assises de Mons. Samson et Steve Becker, ont été blanchis du meurtre de Laurette Derudder, en 2009. Deux acquittements, faute de preuve, qui laissent un meurtre "sans coupable" et une famille, les Becker, soulagée aujourd'hui.

Après la lecture du verdict, Steve Becker a quitté le banc des accusés pour rejoindre le public. En s'installant, il n'a pu réprimer un fou rire. "Vous attendrez bien encore cinq minutes M. Becker ", lui a alors signalé le Président de la cour. "Non, mais j'ai glissé, chef!", lui a répondu Steve Becker. "Comment vous m'avez appelé ?", a rétorqué le Président de la cour. "Euh, M. le Président", a repris Steve Becker.  "Ah je préfère", a conclu le Président.

"On a rien à voir avec cette affaire"


Blanchi comme son neveu du meurtre de Laurette Derudder, celui que l'on surnomme Willy, Steve Becker, n'est pas étonné outre mesure de se retrouver libre. "Vous savez quand vous n'avez rien à vous reprocher... On a rien à voir avec cette affaire" , a-t-il indiqué au micro de Ludovic Delory pour RTL-TVI.

Une victoire pour la famille Becker

Dans son box, Samson Becker a accueilli le verdict avec la même sérénité. Le ministère public l'estimait coupable au vu d'un faisceau de présomptions. Le jury ne les a pas jugées suffisantes. Le doute a donc profité à l'accusé. Maitre Xavier Magnée, avocat de Samson Becker: "Ce faisceau de présomptions était certes raisonnable mais il était basé sur des hypothèses. Ces dernières pouvaient sembler être de bon sens mais elles sont restées des hypothèses." La famille Becker a jubilé. Elle refusait que ce procès soit attaché à son nom, celui d'un clan ayant mauvaise réputation dans le Borinage.

Samson Becker reste en prison

Sur le banc des parties civiles, c'était la consternation. Le procès n'a pas permis de mettre un nom sur le tueur de Laurette Derudder, tuée d'une soixantaine de coups de couteau. Fabrice Guttadauria, avocat de certaines des parties civiles: "Les enfants de la victime réagissent péniblement. Ils étaient persuadés de la culpabilité de l'un des accusés." Samson Becker reste néanmoins en prison car il purge une peine préventive dans un dossier de vol.

Vos commentaires