En ce moment
 
 

Procès pour violences conjugales au sein d'un couple alcoolique à Dinant: "Il y a eu un échange de gifles"

Procès pour violences conjugales au sein d'un couple alcoolique à Dinant:

Le parquet de Namur a requis, mercredi devant le tribunal correctionnel, quinze mois de prison avec sursis probatoire à l'encontre d'un homme poursuivi pour des violences conjugales commises entre juin 2017 et mai 2018 à Philippeville et Florennes. Pour la compagne du prévenu, poursuivie pour des faits similaires, le ministère public a requis une suspension probatoire.

Les deux prévenus, ensemble depuis cinq ans, avaient un réel problème avec l'alcool. "Cela débouchait sur des disputes verbales et physiques qui obligeaient la police à intervenir. On était néanmoins dans un processus de domination de la part de monsieur", a indiqué le parquet de Namur. Lors du premier fait, le prévenu a été menacé par sa compagne qui pointait un couteau en sa direction. Ce dernier a réagi en la repoussant. Quinze jours plus tard, une autre altercation est survenue au retour d'une grande-surface. Tous deux avaient été boire quelques verres en terrasse avant de faire leurs courses. "Il y a eu échange de gifles car on se disputait pour savoir qui allait conduire", a indiqué le prévenu. Enfin, le 19 mai 2018, le prévenu aurait encore porté des coups à sa compagne. "Je dormais et madame est entrée dans la chambre et a cassé un cadre qui contenait une photo de mon fils. Je l'ai simplement repoussée", a-t-il dit. Son conseil a demandé à ce que la peine de quinze mois de prison avec sursis probatoire requise soit revue à la baisse. La prévenue a quant à elle marqué son accord sur une suspension probatoire. Jugement le 2 octobre.

Vos commentaires