En ce moment
 
 

Procès Valentin: des différences entre les versions des accusés sur l'assassinat

 
 

L'acte d'accusation, dont la lecture a débuté vers 11h00 lundi devant la cour d'assises de Liège au procès de l'assassinat de Valentin Vermeesch, pointe des divergences entre les versions des accusés au fil des auditions. Alexandre Hart (21 ans), Belinda Donnay (22 ans), Dorian Daniels (22 ans), Loïck Masson (23 ans) et Killian Wilmet (18 ans, mineur au moment des faits) doivent répondre d'assassinat, de torture, de traitements inhumains, de viol, d'attentat à la pudeur, de séquestration et de menaces de mort et de coups sur une personne vulnérable.

Dorian Daniels s'était présenté à la police le 15 avril 2017 en soirée, soit le lendemain de la découverte du corps de Valentin dans la Meuse à Huy. Durant l'enquête, le jeune homme a reconnu qu'avec Alexandre, ils avaient contraint Valentin à fumer des joints purs et il s'attribue l'idée de la sodomie. Selon lui, c'est Alexandre qui a menotté la victime et qui l'a poussée à deux mains dans la Meuse, d'après ce qu'il a vu. Il implique plus tard Killian, qu'il déclare avoir voulu protéger dans un premier temps et se reproche d'avoir invité Valentin chez Alexandre et Belinda.

Alexandre, décrit comme un meneur, ce qu'il réfute, a, lui, affirmé que Belinda avait poussé Valentin à l'eau. Il a changé plusieurs fois de versions, admettant avoir frappé Valentin avant de nier. L'enquête est également remontée à des faits de 2016, lorsqu'avec un autre, il avait attaché Valentin avec des colsons. Celui-ci avait été victime de tirs de pistolet à billes. L'accusé soutient toutefois que les faits de 2017 "n'étaient pas une vengeance" après que Valentin l'avait dénoncé. Il a entre autres reconnu avoir incité Loïck à frapper Valentin et avoir brûlé ce dernier aux jambes, pour le taquiner. D'après l'acte d'accusation, il a aussi précisé "s'être senti joyeux". Alexandre incrimine également Belinda dans la scène qui s'est déroulée à la gare de Statte, alors qu'elle dit être restée en retrait. Mais le 19 septembre 2018, Alexandre demande à voir le juge d'instruction, reconnaissant "un rôle plus actif". Il admet s'être dit que, quitte à payer, "autant faire le pire". D'après lui, Loïck voulait laisser partir Valentin, Killian le laisser attaché à la barrière alors que lui, Belinda et Dorian étaient d'accords de le jeter à l'eau. Il admet encore avoir envoyé un message sur le GSM de Valentin pour brouiller les pistes et avoir repeint le studio. Le Hutois a encore avancé que la mort de Valentin avait été commanditée par un certain Gilbert, déficient mental, contre 3.000 euros. Une version réfutée ensuite par Dorian.

Loïck Masson, lui, a reconnu avoir frappé ainsi que donné des coups de latte à Valentin parce qu'il croyait qu'il était homosexuel et que la victime aurait touché les fesses de sa compagne, Lisa-Marie (renvoyée dans cette affaire devant le tribunal correctionnel pour non-assistance à personne en danger, NDLR). Loïck charge Killian pour la sodomie et le fait d'avoir attaché Valentin. Il indique encore ne pas être intervenu pour arrêter les sévices. Pour lui, c'est Alexandre qui a décidé d'en finir avec la victime et "il paraissait content lorsqu'il est revenu avec Belinda". Cette dernière a commencé par dire qu'il ne s'était rien passé dans son studio en sa présence avant de reconnaître, confrontée aux déclarations d'Alexandre, que lorsque la situation a dégénéré, elle a donné un coup de poing à Valentin parce qu'il criait. Malgré un enregistrement, elle prétend ne pas se souvenir d'avoir menacé la victime avec un couteau ou d'avoir dit à la bande qu'elle "les soutenait à 100%". Elle est par ailleurs la seule à ne pas reconnaître qu'ils ont discuté ensemble du sort à réserver à Valentin. Selon Belinda, c'est Alexandre qui a poussé Valentin dans la Meuse. Le plus jeune, Killian, mineur à l'époque, a contesté avoir filmé les faits puis l'a finalement admis. D'après sa version, Belinda a aussi brûlé Valentin alors que Dorian aurait obligé la victime à se masturber, à s'introduire une bouteille dans l'anus et à boire de l'urine. Il a raconté que Belinda avait eu en premier l'idée de jeter Valentin à l'eau et qu'Alexandre avait acquiescé.

Killian a aussi admis avoir aidé Alexandre à balancer Valentin au-dessus de l'eau pour lui faire peur, lui avoir coupé les mains avec un rasoir, brûlé les parties génitales, placé des capsules de bière en bouche, mis des mégots dans le nez et lui avoir fait manger de la fricadelle trempée dans des cendres. Pour lui, Belinda avait bien fermé la porte à clef. Il dira encore que personne n'a été forcé de commettre ces faits.

Lisa-Marie, la petite amie de Loïck et témoin d'une partie de la soirée, a de son côté confirmé que les accusés ont frappé Valentin et que Dorian lui a placé des capsules de bière dans la bouche et Killian des mégots dans le nez. Interrogée par les enquêteurs, elle leur a déclaré qu'elle était trop fatiguée pour appeler la police et qu'elle n'avait pas son GSM avec elle.




 

Vos commentaires