En ce moment
 
 

Qu'est-il arrivé à Théo Hayez? "Un bain de minuit peut vite se transformer en drame", témoigne un surfeur sur place

Toujours aucune nouvelle de Théo Hayez, ce jeune Belge de 18 ans porté disparu en Australie. Depuis le 31 mai dernier, le jeune homme n'a plus donné signe de vie. Un important dispositif de recherche a été déployé. Des policiers belges sont arrivés sur place ce vendredi afin d'accompagner les forces de l'ordre locales. Actuellement, les investigations se concentrent notamment sur les alentours du phare de la station balnéaire de Byron Bay, où le dernier signal du téléphone portable du jeune homme a été enregistré.

Sur place, des volontaires participent également aux fouilles. Qu'est-il arrivé à Théo Hayez? Où le jeune homme s'est-il rendu après avoir quitté le bar qu'il fréquentait sur Byron Bay? A-t-il voulu se baigner avant de rentrer à son auberge de jeunesse, située à quelques mètres de la plage? 

Nos envoyés spéciaux Dominique Demoulin et Emmanuel Tallarico ont rencontré Tom Beaumer, un surfeur français habitué des lieux. Il témoigne de la dangerosité des courants. "C'est l'océan. C'est imprévisible. Il y a du courant, des vagues, des requins. Il y a des risques. Un bain de minuit peut vite se transformer en drame", explique-t-il.


"C'est quand même étrange cette disparition"

Pour autant, le jeune homme s'étonne du fait qu'à l'heure actuelle, aucun bien appartenant à Théo n'a été retrouvé par les enquêteurs. "Il n'y a pas de traces de vêtements. C'est ce qui est étonnant. A priori, s'il avait envie de prendre un bain, il aurait enlevé son t-shirt, son pantalon", s'inquiète-t-il. 

Depuis plusieurs semaines, un important dispositif policier a été mis en place. Aucune hypothèse n'est écartée. "C'est quand même étrange cette disparition. On se pose beaucoup de questions. On envisage la noyade", souffle Tom Beaumer. 

À l'initiative des proches du jeune homme et de résidents de Byron Bay, un appel est lancé à la communauté pour contribuer aux recherches dimanche. Les volontaires sont encouragés à porter des chaussures de marche, des vêtements couvrants et de se munir d'eau et de nourriture en suffisance.

Vos commentaires