En ce moment
 

Rail: le syndicat Metisp-Protect au Conseil d'État contre l'actuel mode de concertation

(Belga) Le syndicat de cheminots Metisp-Protect annonce vendredi l'introduction d'un recours en suspension devant le Conseil d'État contre le règlement qui régit les relations syndicales aux chemins de fer (RGPS 548), indique-t-il dans un communiqué envoyé à Belga.

Ce recours fait suite à la conclusion d'un accord mercredi en commission paritaire nationale (CPN) entre deux syndicats, la CSC-Transcom et le SLFP, et la direction de HR-Rail, l'employeur juridique des chemins de fer belges, à propos de la revalorisation du métier de conducteur de train. Cet accord, qui prévoit une augmentation du pouvoir d'achat des conducteurs de train de 6%, accompagnée d'une augmentation de la productivité de 2%, est contesté par la CGSP Cheminots et les syndicats non-représentés au sein de la CPN. Il était à l'origine de la grève menée mardi et mercredi par le Syndicat Indépendant pour Cheminots SIC, soutenu par le SACT et Metisp-Protect. Selon ce dernier syndicat, nouvellement créé par d'anciens membres de la CGSP Cheminots, cet accord ne reflète pas la volonté des travailleurs. Il en veut pour preuve le fait que seul un train sur trois a circulé mardi et mercredi sur le réseau ferroviaire belge. "La CPN est un organe de négociation qui doit être modernisé en accueillant tous les représentants des syndicats agréés et reconnus pour reconquérir une légitimité réelle", conclut Metisp-Protect, justifiant ainsi son recours devant le Conseil d'État. (Belga)

Vos commentaires