En ce moment
 
 

Rémy, mortellement fauché par un chauffard ivre: le tribunal a rendu son jugement

 

Nicolas C., 41 ans, a été condamné lundi à quatre ans de prison avec sursis de cinq ans au tribunal correctionnel de Namur pour avoir mortellement fauché Rémy V. la nuit du 23 septembre 2007, sur la chaussée de Charleroi (N29), près de Gembloux. Le conducteur était ivre au moment des faits.

Nicolas C. devait répondre de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et d'homicide involontaire. Peu après 03h00 du matin, Rémy (32 ans) rentrait à pied d'une discothèque de Tongrinne, en longeant la nationale. Nicolas revenait lui aussi de ce dancing en voiture accompagné d'un ami. Il était en état d'imprégnation alcoolique (1,5 gramme d'alcool par litre de sang).

Il zigzague "pour décrocher le corps"

Selon le ministère public et les parties civiles, le conducteur a percuté Rémy et s'est rendu compte qu'il avait touché quelqu'un mais a continué sa route au moins sur 600 mètres (jusqu'à ce que sa voiture ne puisse plus rouler) en sachant qu'il y avait un corps sous son véhicule.

"Des traces sinusoïdales laissent penser que vous avez zigzagué pour décrocher le corps", avait souligné le président du tribunal le 23 septembre. Le tribunal a estimé lundi que le décès n'était pas pas dû au choc initial mais bien au fait que le corps ait été traîné.

Le prévenu avait expliqué s'être arrêté une première fois pour faire le tour de la voiture, mais n'avait vu personne et avait donc poursuivi son chemin sur quelques mètres.

Une enquête bâclée

C'est le papa de Rémy qui avait permis de retrouver le responsable de la mort de son fils. A l'époque du drame, il a interrogé les voisins, retrouvé des témoins de l'accident et fait analyser les images des caméras de surveillance installées près de la boîte de nuit. Des démarches qui n'auraient pas été effectuées par les services de police.

> LIRE LE TEMOIGNAGE DU PAPA DE REMY SUR LA FACON DONT IL A MENE L'ENQUÊTE

 

Vos commentaires