En ce moment
 
 

Ronald Janssen avoue avoir violé cinq jeunes femmes

L'enseignant Ronald Janssen qui a déjà avoué les assassinats d'un jeune couple et d'Annick Van Uytsel, a également avoué cinq viols. Les faits ont été commis dans l'arrondissement judiciaire, a précisé, mercredi, le procureur du roi de Hasselt, Marc Rubens.

La liste cruelle des faits perpétrés par l'enseignant Ronald Janssen (38 ans) semble ne pas finir de s’allonger. Officieusement, Ronald Janssen aurait avoué des meurtres répartis sur 20 ans, parfois à caractère sexuel, ainsi que des viols et attouchements. Ses victimes seraient toutes des jeunes filles âgées de 15 à 28 ans. On parlait déjà de 10 à 15 meurtres. Aujourd’hui, Ronald Janssen reconnaît cinq viols.

Des viols commis avec brutalité

Les faits ont été commis entre 2002 et 2006, de manière brutale, l'agresseur utilisant à chaque fois un couteau pour menacer sa victime. L'identité de ces victimes est connue et les personnes concernées ont été prévenues. Les cinq viols en question sont étayés par des preuves et des aveux. L'enquête se poursuit et devra déterminer si Ronald Janssen n'a pas encore d'autres victimes à son actif, dans d'autres arrondissements judiciaires.

D'autres meurtres ou viols possibles?

Il a par ailleurs été question d'un quatrième assassinat qui pourrait être attribué à Roland Janssen. Le procureur du roi a admis que les enquêteurs étudient un dossier de disparition dans l'Eurorégion. Une jeune femme y a disparu durant l'été 2007. Aucun indice concret impliquant le suspect n'a été relevé par les enquêteurs. Le procureur du roi a demandé avec insistance à la presse de ne pas prendre contact avec les victimes qui bénéficient d'ailleurs de l'aide aux victimes.

Ronal Janssen semble être un serial killer

Si pour ses proches comme pour toutes les personnes qui ont un jour croisé son chemin, l'homme n'avait rien d'un tueur en série, il n'en va pas de même pour les spécialistes. "Dans 8 cas sur 10, il s'agit d'hommes de race blanche, entre 30 et 45 ans, et, contrairement à la croyance populaire, ce sont des gens d'une apparence totalement banale, mariés avec des enfants, qui travaillent, qui sont tout à fait bien intégrés socialement, familialement, et qui ont une espèce de double vie au cours de laquelle ils fantasment les meurtres et ils commettent tous leurs délits", a expliqué Samuel Leistedt, psychiatre à l'hôpital Erasme à Bruxelles, au micro de RTL-TVI.

Ronald Janssen semble présenter toutes ces caractéristiques, y compris celles d'une personnalité psychopatique. "Ces individus connaissent la différence entre le bien et le mal mais ils n'en ont que faire. Donc ils vont commettre leurs délits sans pour autant en éprouver la moindre culpabilité."

Si l'homme est jugé coupable des meurtres pour lesquels il est en aveux, se posera alors la douloureuse question de son enfermement... ou de son internement.


Vos commentaires