En ce moment
 
 

Scandale à Liège: une ado a servi d'appât pour des "séances particulières" dans leur donjon sadomasochiste

Scandale à Liège: une ado a servi d'appât pour des
 
 

Trois Liégeois âgé de 40 à 70 ans ont été condamnés mardi par la cour d'appel de Liège pour leurs activités illégales dans le cadre de la tenue d'un donjon de sadomasochisme. Une jeune fille mineure d'âge avait été recrutée pour y exercer des activités assimilées à de la prostitution. Des peines allant de 8 mois à 12 mois avec sursis ont été prononcées contre les adeptes et le tenancier.

Les faits s'étaient déroulés dans "l'Antre du Diable", un établissement sadomasochiste situé à Vivegnis (Liège). Les adeptes de cette pratique sexuelle venaient participer à des séances organisées en moyenne à quatre reprises par mois. La participation était conditionnée à un droit d'entrée et les adeptes pouvaient se livrer à des soumissions extrêmes. En 2009, une jeune femme de 17 ans y avait exercé ses fantasmes et avait servi d'appât au recrutement de clients pour des séances particulières. De la publicité avait été réalisée afin d'attirer les adeptes vers cette "reine de la domination". Cette jeune femme, campant le personnage de "Lucifer" avait été au centre d'une cérémonie sexuelle initiatique. Les prévenus avaient été acquittés en première instance. Mais la cour a réformé cette décision en relevant qu'ils n'ignoraient pas qu'ils avaient recruté une jeune fille mineure pour se livrer à des séances répétées et rémunérées de sadomasochisme.

Des actes de lubricité et d'immoralité

Les magistrats ont également considéré que les actes de lubricité et d'immoralité commis dans ce donjon correspondent aussi aux activités commises dans le cadre de la tenue d'une maison de débauche. Les prévenus ont toléré ces activités de débauche visant un mineur et y ont même assisté.

Une peine de 12 mois de prison

Le tenancier a été condamné à une peine de 12 mois de prison avec sursis et à une amende de 1.100 euros. Deux adeptes associés aux activités ont écopé de peines de 10 mois et 8 mois de prison avec sursis et avec amendes.  



 




 

Vos commentaires