En ce moment
 
 

Suspicion de fraude dans le milieu du football - Deux travailleuses au noir découvertes lors des perquisitions chez Mogi Bayat

sport

(Belga) Durant les longues perquisitions chez Mogi Bayat, l'un des principaux agents de joueurs de football en Belgique, le 10 octobre dernier, les enquêteurs ont découvert deux employées non déclarées, des centaines des boîtes de montres de luxe, des voitures de luxe, et des dossiers concernant des clubs et joueurs de foot. La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws fournissent un récit détaillé samedi de ces perquisitions en octobre dernier dans le cadre d'une enquête sur des fraudes dans le milieu footballistique.

Après des mois d'investigation, les enquêteurs avaient mené dès l'aube des perquisitions au domicile de l'agent à Lasne, pour le prendre par surprise avec le renfort des unités spéciales. Dans les chambres de la maison de la villa de 50 mètres de longs, les enquêteurs ont découvert deux femmes de nationalité roumaine, employées non déclarées. Dans divers recoins de l'habitation d'une cinquantaine de pièces, les policiers ont aussi relevé des centaines de boîtes de montre de luxes, la plupart vides, des factures d'un bijoutier bruxellois, le sac à main de l'épouse de M. Bayat contenant 7.500 euros en cash et sept voitures de luxe entre autres. Enfin, les perquisitions - qui ont duré plus de huit heures, ont révélé des piles de papiers aux noms de clubs de football et des dossiers de joueurs. Mogi Bayat a été libéré fin novembre après le versement d'une caution de 150.000 euros. Inculpé pour blanchiment et organisation criminelle, il est libéré sous conditions - comme celle de ne pas avoir de contact avec les autres suspects dans cette vaste enquête sur des faits présumés d'organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption privée dans le cadre de la division 1A de football. (Belga)

Vos commentaires