En ce moment
 

Suspicion de fraude dans le milieu du football - Le président de la Pro League Marc Coucke condamne fermement les abus

(Belga) Marc Coucke, le président de la Pro League, veut limiter les abus qui s'opèrent dans le football belge, a-t-il déclaré dans l'émission 'De afspraak op vrijdag' sur la VRT vendredi. Le milieu du ballon rond en Belgique est secoué depuis quelques jours par des suspicions de fraude, de blanchiment d'argent et de matches truqués.

Selon les enquêteurs, certains agents de joueurs auraient mis au point toutes sortes de mécanismes dans le système de transferts pour notamment blanchir de l'argent. "Je suis en contact étroit depuis quelques jours avec les instances européennes du football", a affirmé le président du RSC Anderlecht. "Elles suivent cette affaire de près et nous soutiennent pleinement. Peut-être pourrons-nous même montrer l'exemple et transformer une catastrophe en opportunité." Au sujet des matches truqués, Marc Coucke se montre également très remonté: "C'est, par définition, ce qui ne peut jamais arriver, à aucun niveau et dans aucun pays. C'est le pire qui puisse arriver au football." Le président de la Pro League a aussi estimé que "les agents ont beaucoup trop de pouvoirs, et pas seulement en Belgique. Nous le savions, je ne suis donc pas surpris. Quand je suis devenu président d'Anderlecht, j'ai de suite pris des mesures et repris les clés aux agents, car ils pouvaient aller partout et j'ai mis des normes éthiques sévères. En outre, nous allons beaucoup investir dans la formation des jeunes. Les agents ont ce pouvoir depuis l'arrêt Bosman. Cela a donné le pouvoir aux joueurs, mais ils l'ont rendu aux agents. Ce sont eux qui fixent les règles du jeu. A chaque transfert, ils sont deux ou trois autour de la table. Il y a de bonnes choses, mais il y a aussi beaucoup d'excès. Il y a beaucoup trop d'argent en jeu et quand il y a un tel pot de miel, tout le monde veut y goûter." Les enquêtes sont en cours et Marc Coucke veut laisser le parquet faire son travail. "Il y a bien sûr encore toujours des suspicions et la présomption d'innocence, mais au plus on avance, et au plus il apparaît que tout le monde ne l'est pas. Il faut instaurer de nouvelles règles à l'avenir. La règlementation actuelle permet aux agents de faire des choses qui ne sont pas saines. En tant que président de la Pro League, je veux changer beaucoup de choses. Nous voulons tout nettoyer. De nouvelles règles sont nécessaires, plus de transparence aussi et de contrôle indépendant. Il faut se mettre ensemble avec des experts indépendants. A terme, il faudrait peut-être que ma position de président soit occupée par quelqu'un d'indépendant." (Belga)

Vos commentaires