En ce moment
 
 

Marc Dutroux pourra bénéficier d'une nouvelle expertise de 5 psychiatres: "Ça changera forcément la donne", selon son avocat

  • Marc Dutroux va être soumis à une nouvelle expertise psychiatrique

  • Examen psychiatrique pour Dutroux: que va-t-il se passer maintenant ?

 

Marc Dutroux pourra bien bénéficier d'une nouvelle expertise de 5 psychiatres, a décidé ce matin le tribunal d'application des peines. Maître Bruno Dayez, l'avocat de Marc Dutroux s'est exprimé à la sortie de la séance : "Nous avons dit que nous en nous remettrions à l'avis des experts. C'est un avis collégial émanant de gens qui ont une carrière prestigieuse derrière eux. Je suppose que tout le monde devra à un moment se rendre à la raison. On a eu tort de considérer que cette demande était inopportune. Le tribunal lui-même a dit que c'était parfaitement adéquat. On ne peut pas perpétuellement roter dans la même ornière en se référant à un rapport d'expertise qui date d'il y a plusieurs années."

Ces experts émettront donc leur avis prochainement. Maître Dayez affirme avoir déjà eu un contact avec ces experts, mais se défend d'avoir tenté de les influencer d'une quelconque manière. "On leur a seulement demandé s'ils étaient d'accord de participer à cette expertise. Il n'y a pas de malice. On n'a aucunement tenté de les soudoyer au préalable en 'chauffant la colle', si vous me permettez."

Que se passera-t-il après que l'avocat de Marc Dutroux aura pris connaissance de l'avis des experts ? "Ça changera forcément la donne", admet-il. "Il reste la question de ses conditions de détention. Moi, je ne me résous pas à voir cet homme continuer à végéter dans un espace confiné. Je trouve que les conditions de sa détention reste indécentes. Mais l'expertise ne porte pas sur ce point-là."

Selon Maître Dayez, Marc Dutroux aurait exprimé des remords, contrairement à ce qu'on a pu lui reprocher précédemment. "Il a eu très peu l'occasion de s'exprimer. Il exprime des remords pour les faits qu'il avoue en tout cas avoir commis. Toute la lumière n'a pas été faite sur le dossier, il reste des faits qu'il déniera jusqu'à son dernier souffle. Je ne suis pas garant de sa sincérité, mais je n'ai pas l'impression qu'il me manipule car nous sommes dans un rapport de confiance."


Dutroux, autrefois diagnostiqué psychopathe

Les avocats de Marc Dutroux avaient sollicité le 17 octobre dernier qu'un collège de cinq experts psychiatres soit désigné pour examiner à nouveau Marc Dutroux, en vue d'une éventuelle demande de libération sous conditions.

Me Bruno Dayez et Me Nicolas Cohen souhaitaient qu'un collège de cinq experts psychiatres soit désigné pour évaluer l'état mental actuel de leur client, afin de réévaluer le risque de récidive dans son chef. Le ministère public ne se serait pas opposé à une telle demande.

Si cette expertise était acceptée, et en fonction des résultats qu'elle livrerait, les avocats pourraient introduire une demande de libération conditionnelle de Marc Dutroux, autrefois diagnostiqué psychopathe. Ils ont affirmé espérer obtenir une telle libération à l'horizon 2021.

Marc Dutroux, présenté comme le détenu le plus haï de Belgique, a été condamné le 22 juin 2004 à la réclusion à perpétuité et à 10 ans de mise à disposition du gouvernement (aujourd'hui appelée mise à disposition du tribunal de l'application des peines). Il a été reconnu coupable, entre autres, d'avoir enlevé et séquestré six jeunes filles - Julie, Mélissa, An, Eefje, Sabine et Laëtitia - et d'avoir commis des abus sexuels sur celles-ci. Il a également été déclaré coupable d'avoir tué les quatre premières. L'homme, âgé aujourd'hui de 62 ans, est en détention depuis 23 ans.

Vos commentaires