En ce moment
 

Tariq Ramadan reconnaît "une relation" avec une des plaignantes

Tariq Ramadan reconnaît

L'intellectuel musulman Tariq Ramadan, écroué depuis février près de Paris pour des accusations de viols, reconnaît avoir eu "une relation" avec l'une des plaignantes, a rapporté jeudi matin Europe 1.


Une robe tachée du sperme de l'islamologue suisse

Il s'agit de la troisième plaignante, surnommée Marie. Celle-ci avait remis des centaines de captures d'écrans d'échanges présumés entre elle et Tariq Ramadan. Elle a par ailleurs fourni aux enquêteurs une robe qui, selon elle, est tachée du sperme de l'islamologue suisse. Le résultat d'une expertise ADN est attendu. L'avocat de Tariq Ramadan a expliqué à Europe 1 que son client reconnaît "une relation" avec cette femme", mais ça n'est pas ce qu'elle décrit. Tariq Ramadan, accusé de viol par trois femmes en France, continue en revanche de nier toute relation avec les deux premières plaignantes.

Vos commentaires