En ce moment
 

Terrorisme: Nassera risque la prison juste pour avoir suivi son petit-ami en Syrie et être rentrée directement comprenant son erreur

Terrorisme: Nassera risque la prison juste pour avoir suivi son petit-ami en Syrie et être rentrée directement comprenant son erreur

Le tribunal correctionnel de Bruxelles rendra son jugement mardi à 14h00 concernant Nassera B. et Loubna E.M., deux jeunes femmes prévenues pour participation aux activités d'un groupe terroriste. Elles avaient rejoint la Syrie en décembre 2015. L'une d'elles y est encore.

La procureure du Roi de Bruxelles a requis une peine de prison, sans en préciser la hauteur, et avec sursis à l'encontre de Nassera B. pour participation aux activités d'un groupe terroriste.

La jeune femme de 23 ans avait quitté la Belgique en compagnie de Loubna E.M. en décembre 2015. Elle avait décidé d'y rejoindre son petit-ami, suspecté d'être combattant djihadiste.

Elle était toutefois rentrée chez elle après quelques semaines passées sur place. Elle a depuis repris ses études d'infirmière à Bruxelles qu'elle termine en cette fin juin 2018.

Présente au procès, elle a témoigné: "Je m'en veux énormément. Je n'arrive pas à me pardonner. Je n'ai jamais approuvé cette situation alors que j'ai toujours tout fait pour être indépendante", a déclaré la prévenue à l'audience. "J'adore mes études et mon travail lors de mes stages. J'aime la proximité avec les gens, leur apporter du soutien... C'est ce qui me rend super heureuse. Je ne voudrais pas devoir tirer un trait là-dessus", a-t-elle exprimé.

Son conseil, Me Isa Gultaslar, a plaidé l'acquittement et, à titre subsidiaire, la suspension simple du prononcé.

"Est-ce qu'il y a la preuve qu'elle a été aidée par un groupe terroriste ou une filière pour se rendre là-bas? Aucune! Est-ce qu'on a objectivé une publication, un mail, un commentaire que ma cliente aurait fait sur des sites djihadistes? Non! Il n'y a pas de propagande, pas de prosélytisme", a soutenu l'avocat, avançant que la jeune femme n'est partie en Syrie que pour suivre son petit-ami.

Par contre, concernant Loubna E.M., c'est une peine de 5 ans de prison qui a été requise.

Elle avait fait un premier séjour dans ce pays avant de partir fin 2015. Entre-temps, elle avait aussi tenté deux fois de s'y rendre en août 2015, avec son fils. Loubna E.M. est actuellement toujours en Syrie mais elle est représentée par une avocate, mandatée par sa famille.

 

Vos commentaires