En ce moment
 
 

Théo Hayez reste introuvable: la police suspend ses recherches, les Belges rentrent

La mission de recherche physique de grande ampleur dans le cadre de la disparition du Belge Théo Hayez (18 ans) à Byron Bay est terminée, confirme la police australienne mercredi matin dans un communiqué. L'enquête, elle, se poursuit.

La police australienne a annoncé mercredi la suspension des recherches engagées depuis un mois pour retrouver un touriste belge de 18 ans disparu fin mai dans une localité pittoresque réputée pour son surf.

D'importantes recherches ont été lancées sur terre et en mer mais n'ont pas permis de retrouver la trace du jeune homme et la police de l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud a annoncé avoir "suspendu les opérations physiques de recherches à grande échelle".

"Nous avons rencontré la famille de Théo aujourd'hui et nos pensées sont avec elle", a déclaré le commissaire Dave Roptell.

L'enquête se poursuit mais les espoirs de retrouver le jeune touriste s'estompent. Notre équipe d'envoyés spéciaux est sur le chemin du retour. Elle ignore si les proches du disparu, dont le père de Théo, vont rester sur place. 

Théo Hayez a été vu pour la dernière fois le 31 mai dans un hôtel de Byron Bay. L'alerte avait été donnée quelques jours après quand il n'était pas retourné dans l'établissement. Les policiers avaient déclenché une vaste enquête, aidés par des volontaires australiens. Son père, Laurent Hayez, s'était rendu en Australie lançant un appel déchirant pour le retrouver.

Les policiers belges rentrent

La mission des trois policiers belges a également pris fin mercredi, avec les dernières réunions entre la police australienne et la famille du jeune homme.

Vers 09h du matin, les trois agents, deux enquêteurs de la police judiciaire fédérale Hal-Vilvorde et un de la cellule des personnes disparues, se sont rendus sur le terrain avec l'inspecteur Matt Kehoe de la police de Byron Bay. Ils ont inspecté les alentours de l'hôtel Wake Up, logement au nord de la station balnéaire de Byron Bay que le jeune Belge n'a pas retrouvé le 31 mai dernier.

Ils ont également rencontré une nouvelle fois la famille du jeune porté disparu pour effectuer un "débriefing" avec elle sur l'évolution de l'enquête, a indiqué une source proche du dossier à Belga. "Les policiers australiens remuent ciel et terre pour retrouver la trace de Théo Hayez, et ce sans jamais compter", a ajouté cette source policière belge exprimant sa satisfaction.

"La collaboration a été fructueuse car lorsque des éléments pris séparément n'ont que peu de signification, mis ensemble, ils peuvent éclairer certaines zones d'ombre", commente cette source au sujet de la mission menée sur place. "Même si il apparaît que les fouilles sur le terrain se terminent - sauf si de nouveaux éléments concrets étaient trouvés - l'enquête tactique continue dans les bureaux afin de rechercher toute piste qui pourrait aider", assure encore cette source.

De gros efforts consentis par les secours australiens

Des recherches ont encore été menées mercredi par bateau pour inspecter les marais entourant l'hôtel Wake Up par trois volontaires des service de secours (SES). Toutefois ces zones avaient déjà été explorées auparavant, ont confirmé à Belga ces secouristes.

Ceux-ci expliquent que de telles recherches sont "inhabituelles" dans le sens où des telles fouilles ne sont normalement pas poursuivies aussi longtemps, sur une zone si peu étendue, sans livrer de résultats.


 
 
 
 
 

Vos commentaires