En ce moment
 
 

Tragédie en Suisse: manquait-il un rail de sécurité ?

 
 

Selon l'expert allemand Johannes Hübner, l'accident aurait pu être moins grave si le tunnel avait été pourvu de rails de sécurité.

Le dramatique accident de car survenu mardi soir dans le tunnel suisse à Sierre aurait pu connaître des conséquences moins graves si ce dernier avait été pourvu de rails de sécurité, a indiqué Johannes Hübner, expert en accident auprès de l'International Coach Tourism Federation (RDA), mercredi à l'agence DPA. Des lacunes concernant la sécurité avaient été pointées par l'association dans le passé.

Le conducteur a tenté de changer de direction

D'après les premières analyses, la roue avant droite du bus a percuté le mur du tunnel dans un long virage sur la droite, selon M. Hübner. L'impact s'est produit au début de l'accotement d'urgence. Le conducteur du car a ensuite tenté de changer la direction du car, mais a percuté le mur qui marquait la fin de l'accotement.

L'absence de rail de sécurité a accentué la gravité

"Les 15 ou 20 premiers mètres étaient déjà passés avant que le chauffeur n'ait pu réagir", a précisé M.Hübner, qui estime que l'absence de rail de sécurité le long du mur, et la vitesse de 50 km/h, ont accentué la gravité de l'accident. "Un rail de sécurité devrait être installé sur toute la longueur du mur du tunnel, et un double rail devrait être placé au début et à la fin de l'accotement d'urgence", a encore déclaré l'expert.    

En 2005, le tunnel suisse avait été testé par l'organisation automobile ADAC, et avait obtenu le mention "bon".




 

Vos commentaires