En ce moment
 
 

Tragédie en Suisse: un millier de personnes à une veillée de prières à Louvain (photos)

 
 

L'église Saint-Pierre de Louvain était pleine à craquer hier soir pour une cérémonie de prières en hommage aux victimes de l'accident de car de Sierre. Une messe pour soutenir les parents des enfants décédés.

Dans une église Saint-Pierre pleine à craquer, avec environ mille personnes présentes, s'est tenue mercredi soir une veillée de prières en mémoire des 28 victimes de l'accident de car survenu mardi soir en Suisse. La veillée était notamment menée par l'archevêque Léonard et Giacinto Berloco, le nonce apostolique. Mgr Léonard a indiqué que le pape Benoît XVI était "au courant des faits et nous rejoint dans la prière".


> LES PHOTOS
 

"Mettre des mots sur nos souffrances"

Dans son homélie, André-Joseph Léonard a affirmé qu'en des jours comme ceux-ci "le mieux est de nous taire et de s'aimer, d'être proches, de se soutenir et de former une grande communauté avec les blessés, les familles et les autres personnes touchées, tant ici à Heverlee qu'à Lommel". "Il faut mettre des mots sur nos souffrances, mais aujourd’hui, c’était le temps pour le silence. Le temps de la prière et de la proximité", a-t-il indiqué au micro de Justine Sow pour RTL TVI.

"Toute la famille de la paroisse est touchée"

Le doyen de Louvain Dirk De Gendt a rappelé, très ému, la souffrance indescriptible des parents qui restaient dans l'expectative du sort de leurs enfants. "Alpha et Omega, début et fin, aujourd’hui, cela ne peut pas résonner plus fort que cela. Nous sommes ici ensemble dans l’amour, nous pensons à nos enfants, à toutes les victimes et au chauffeur de bus décédé." "Louvain est touché, mais surtout Heverlee. Toute la famille de la paroisse est touchée", a-t-il ajouté. 

"Je ne sais presque plus parler"

Parmi les personnes présentes, on pouvait voir la direction et les enseignants de l'école Sint-Lambertus d'Heverlee, dont des élèves de 6e primaire étaient dans le car accidenté. De nombreux proches en pleurs et beaucoup de jeunes étaient également présents. "Je me sens très triste. Je pense à mes petits-enfants, à tous ses enfants décédés. Surtout, je pense aux parents, à toute la famille. Je ne sais presque plus parler", a expliqué une ancienne institutrice de Louvain. "Un de nos amis est peut-être mort, peut-être pas. Nous voulons soutenir les familles", a expliqué une jeune scout.

Les anonymes présents en masse

Une foule d’anonymes est également venue témoigner de son soutien, comme cette jeune étudiante de Louvain : "Je viens moi-même de Lommel. J’habite à côté de l’école d’où viennent les enfants. Je me sens concernée et je veux faire tout mon possible pour soutenir les parents comme tout le monde dans la commune."

Les Pays-Bas durement touchés également

L’ambassadeur des Pays-Bas, Henne Schuwer, était également présent. Nos voisins ont aussi était durement touchés puisque 10 enfants néerlandais font partie des victimes. "Les pays bas vivent le drame d’hier comme vous. En plus, nous ne sommes pas les voisins des Belges, nous sommes des amis. C’est le moment de montrer la solidarité et l’amitié envers les Belges", a-t-il indiqué, très ému.


 

Vos commentaires