En ce moment
 

Tuerie de Liège: le parquet fédéral parle d'assassinats terroristes

Tuerie de Liège: le parquet fédéral parle d'assassinats terroristes

L'attaque survenue mardi matin à Liège a été mise à l'instruction sous le chef d'assassinats terroristes et de tentative d'assassinats terroristes, a indiqué mercredi le parquet fédéral, qui a pris le dossier en charge. Plusieurs éléments laissent à penser que l'attaque, qui a coûté la vie à deux policières et un jeune homme de 22 ans, pourrait bien avoir une motivation terroriste, a-t-il expliqué.

Les éléments en question sont: le modus operandi, à savoir le fait d'attaquer des policiers au couteau avant de s'emparer de leur arme, le fait d'avoir crié "Allahu Akbar" à plusieurs reprises et, enfin, des informations datant de 2016-2017 selon lesquelles Benjamin H. aurait été en contact avec des personnes radicalisées.

Benjamin H. est également suspecté du meurtre commis dans la nuit de lundi à mardi à On, a confirmé mercredi le parquet fédéral lors d'une conférence de presse à Bruxelles. Ce dossier est confié à la section Marche-en-Famenne du parquet de Luxembourg.


Le parquet fédéral est également revenu sur les circonstances de la fusillade qui a fait trois morts, dont deux policières et un étudiant, mardi matin dans le centre de Liège. L'auteur des faits a ensuite été abattu. Il s'agit de Benjamin H. (Herman), né le 12 janvier 1987. Il avait déjà été condamné à plusieurs reprises pour un vol avec violence et une affaire de stupéfiants. Il était incarcéré à la prison de Marche-en-Famenne. Il avait bénéficié d'un congé pénitentiaire lundi à partir de 07h30 et devait rejoindre sa cellule mardi soir à 19h30. L'enquête a été confiée au parquet fédéral, compétent pour les dossiers de terrorisme, "étant donné que les premiers éléments montrent qu'il pourrait s'agir d'un acte terroriste".

LE RAPPEL DES FAITS DE MARDI MATIN

Vos commentaires